Trouve ton chantier: campagne de valorisation des métiers et de l’industrie de la construction auprès de la relève québécoise

Le contexte

L’industrie de la construction est en pleine ébullition au Québec; les projets sont nombreux, mais les ressources humaines, elles, sont en déclin. Les métiers et l’industrie de la construction connaissent une baisse de popularité auprès des jeunes et le secteur fait face à un manque de main-d’œuvre important : en 2022, il y avait plus de 15 000 postes vacants dans l’industrie de la construction au Québec.

À l’ère du plein emploi, le CPQ a souhaité prêter main-forte à l’industrie de la construction en déployant une campagne de promotion et de valorisation des métiers et des professions auprès des jeunes. Cette campagne s’inscrit dans la Stratégie globale de promotion et de valorisation des métiers et professions du gouvernement du Québec.

Le projet a débuté par une étude menée auprès des jeunes et des parents au printemps 2021 pour évaluer les perceptions de l’industrie de la construction. L’étude réalisée par Léger a révélé qu’il existe une méconnaissance généralisée de l’industrie. Les jeunes consultés dans le cadre de l’étude ont affirmé en grande majorité ne jamais avoir considéré une carrière au sein de l’industrie de la construction et perçoivent les emplois comme difficiles et épuisants. Les parents (principaux influenceurs) encouragent les jeunes à entreprendre des études universitaires et perçoivent les emplois dans le domaine de la construction comme des emplois qui requièrent peu d’études.

Le concept

Suite à des ateliers de discussion et de co-création réalisés avec des travailleur(euse)s de l’industrie et des jeunes, il a été évoqué que l’industrie de la construction fait face à des préjugés majeurs, mais aussi à un problème de notoriété. Plusieurs jeunes de 17 à 21 ans ont d’autant plus insisté sur l’importance de trouver un travail qui leur ressemble, qui les stimule et qui leur apporte de la joie, mais s’y reconnaissent peu en ce moment et l’industrie de la construction demeure méconnue.

En créant une campagne à leur image, qui mise sur une approche ludique pour les interpeler, cette campagne a pour but de véhiculer une image positive de l’industrie de la construction et de promouvoir ses métiers auprès des jeunes à l’aube d’un choix de carrière ou en réorientation.

Retour sur la phase 1

Par une campagne vidéo conçue et diffusée sur TikTok, YouTube et Instagram, des partenariats avec des influenceur(euse)s québécois(e)s, et par le microsite trouvetonchantier.ca, la phase 1 de la campagne visait à encourager les jeunes à découvrir la diversité des métiers de cette industrie.

La campagne s’est déroulée du 26 septembre au 11 décembre 2022 et a généré :

  • Plus de 8,8 M d’impressions des publicités
  • 1,2 M d’impressions des vidéos des influenceur(euse)s  
  • 27 000 clics vers le site web
  • Près de 1000 clics vers les fiches métiers

Dévoilement de la phase 2

Pour poursuivre sur la lancée de la phase 1, la campagne Trouve ton chantier revient pour une seconde phase optimisée à partir des apprentissages de la première phase.  

Encore plus interactive, cette nouvelle mouture interagit avec des jeunes et moins jeunes, des travailleur(euse)s de la construction et adresse les mythes et les perceptions de fond, à grands coups d’humour, sur une trame éducative. Avec une présence accrue sur les médias sociaux, notamment sur TikTok, le deuxième volet de la campagne numérique est en cours et connait déjà un succès marqué. En seulement quelques semaines, les chiffres encourus de la plateforme TikTok de Trouve ton chantier parlent d’eux-mêmes ;

  • Plus de 100 000 vues sur les vidéos
  • Plus de 73 000 impressions des vidéos
  • Près de 900 visites uniques sur la plateforme TikTok de Trouve ton chantier

Le microsite trouvetonchantier.ca a également été revampé et réunit désormais une foule d’informations et de fiches intéressantes sur des métiers de la construction.

Finalement, la campagne a été lancée « sur le terrain » avec un volet média en affichage ainsi qu’en cinéma, afin d’accroître la visibilité de la campagne partout à travers la province.

Devenir mentor(e) Academos

Trouve ton chantier permettra de démystifier et de valoriser les métiers de la construction auprès de la relève de demain, et d’aider les jeunes en recherche d’une carrière qui les ressemble.

Si vous travaillez dans l’industrie de la construction et que vous souhaitez faire découvrir votre métier à des jeunes qui réfléchissent à leur choix de carrière, joignez-vous aux milliers de mentor(e)s d’Academos qui aident les jeunes à trouver le métier de leurs rêves. Découvrez nos mentor(e)s vedettes sur la page Academos Trouve ton chantier.

Cette campagne est soutenue et menée en collaboration avec l’Association de la construction du Québec (ACQ), l’Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ), l’Association des entrepreneurs en maçonnerie du Québec (AEMQ), l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), la Commission de la construction du Québec (CCQ) et la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec (CEGQ).

Trouve ton chantier: campagne de valorisation des métiers et de l’industrie de la construction auprès de la relève québécoise

Le contexte

L’industrie de la construction est en pleine ébullition au Québec; les projets sont nombreux, mais les ressources humaines, elles, sont en déclin. Les métiers et l’industrie de la construction connaissent une baisse de popularité auprès des jeunes et le secteur fait face à un manque de main-d’œuvre important : en 2022, il y avait plus de 15 000 postes vacants dans l’industrie de la construction au Québec.

À l’ère du plein emploi, le CPQ a souhaité prêter main-forte à l’industrie de la construction en déployant une campagne de promotion et de valorisation des métiers et des professions auprès des jeunes. Cette campagne s’inscrit dans la Stratégie globale de promotion et de valorisation des métiers et professions du gouvernement du Québec.

Le projet a débuté par une étude menée auprès des jeunes et des parents au printemps 2021 pour évaluer les perceptions de l’industrie de la construction. L’étude réalisée par Léger a révélé qu’il existe une méconnaissance généralisée de l’industrie. Les jeunes consultés dans le cadre de l’étude ont affirmé en grande majorité ne jamais avoir considéré une carrière au sein de l’industrie de la construction et perçoivent les emplois comme difficiles et épuisants. Les parents (principaux influenceurs) encouragent les jeunes à entreprendre des études universitaires et perçoivent les emplois dans le domaine de la construction comme des emplois qui requièrent peu d’études.

Le concept

Suite à des ateliers de discussion et de co-création réalisés avec des travailleur(euse)s de l’industrie et des jeunes, il a été évoqué que l’industrie de la construction fait face à des préjugés majeurs, mais aussi à un problème de notoriété. Plusieurs jeunes de 17 à 21 ans ont d’autant plus insisté sur l’importance de trouver un travail qui leur ressemble, qui les stimule et qui leur apporte de la joie, mais s’y reconnaissent peu en ce moment et l’industrie de la construction demeure méconnue.

En créant une campagne à leur image, qui mise sur une approche ludique pour les interpeler, cette campagne a pour but de véhiculer une image positive de l’industrie de la construction et de promouvoir ses métiers auprès des jeunes à l’aube d’un choix de carrière ou en réorientation.

Retour sur la phase 1

Par une campagne vidéo conçue et diffusée sur TikTok, YouTube et Instagram, des partenariats avec des influenceur(euse)s québécois(e)s, et par le microsite trouvetonchantier.ca, la phase 1 de la campagne visait à encourager les jeunes à découvrir la diversité des métiers de cette industrie.

La campagne s’est déroulée du 26 septembre au 11 décembre 2022 et a généré :

  • Plus de 8,8 M d’impressions des publicités
  • 1,2 M d’impressions des vidéos des influenceur(euse)s  
  • 27 000 clics vers le site web
  • Près de 1000 clics vers les fiches métiers

Dévoilement de la phase 2

Pour poursuivre sur la lancée de la phase 1, la campagne Trouve ton chantier revient pour une seconde phase optimisée à partir des apprentissages de la première phase.  

Encore plus interactive, cette nouvelle mouture interagit avec des jeunes et moins jeunes, des travailleur(euse)s de la construction et adresse les mythes et les perceptions de fond, à grands coups d’humour, sur une trame éducative. Avec une présence accrue sur les médias sociaux, notamment sur TikTok, le deuxième volet de la campagne numérique est en cours et connait déjà un succès marqué. En seulement quelques semaines, les chiffres encourus de la plateforme TikTok de Trouve ton chantier parlent d’eux-mêmes ;

  • Plus de 100 000 vues sur les vidéos
  • Plus de 73 000 impressions des vidéos
  • Près de 900 visites uniques sur la plateforme TikTok de Trouve ton chantier

Le microsite trouvetonchantier.ca a également été revampé et réunit désormais une foule d’informations et de fiches intéressantes sur des métiers de la construction.

Finalement, la campagne a été lancée « sur le terrain » avec un volet média en affichage ainsi qu’en cinéma, afin d’accroître la visibilité de la campagne partout à travers la province.

Devenir mentor(e) Academos

Trouve ton chantier permettra de démystifier et de valoriser les métiers de la construction auprès de la relève de demain, et d’aider les jeunes en recherche d’une carrière qui les ressemble.

Si vous travaillez dans l’industrie de la construction et que vous souhaitez faire découvrir votre métier à des jeunes qui réfléchissent à leur choix de carrière, joignez-vous aux milliers de mentor(e)s d’Academos qui aident les jeunes à trouver le métier de leurs rêves. Découvrez nos mentor(e)s vedettes sur la page Academos Trouve ton chantier.

Cette campagne est soutenue et menée en collaboration avec l’Association de la construction du Québec (ACQ), l’Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ), l’Association des entrepreneurs en maçonnerie du Québec (AEMQ), l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), la Commission de la construction du Québec (CCQ) et la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec (CEGQ).