Skip to navigationSkip to content

Lettre ouverte au premier ministre du Canada et à tous les premiers ministres des provinces et territoires

Il est temps d’encourager les Canadiens et certains visiteurs étrangers à explorer notre pays cet été, de recommencer à réunir amis et familles, de permettre d’importants voyages d’affaires et de ramener nos employés au travail en toute sécurité.

Lettre ouverte cosignée par Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ, publiée dans The Globe and Mail et sur divers sites web.

En tant que société, nous avons fait face à une menace sans précédent, la COVID-19, à laquelle nous sommes toujours confrontés. Sous le leadership de nos gouvernements, nous avons accepté de mettre en œuvre des décisions difficiles afin de protéger notre santé et notre sécurité. Nous avons fermé nos écoles, nos entreprises et nos frontières. Nous avons tous fait des sacrifices et continuons de nous adapter à cette nouvelle réalité.

Il semble bien que le pire de la crise soit maintenant derrière nous.

Alors que les activités reprennent, nous apprenons à vivre avec le virus, plutôt que de se cacher de celui-ci ou les uns des autres.

Alors que nous rouvrons les portes de nos maisons et de nos entreprises, nous devons rouvrir les portes de nos provinces, nos territoires — et de notre pays.

Le secteur canadien du voyage, du tourisme et de l’hôtellerie emploie 1,8 million de personnes et contribue à la hauteur de 102 milliards de dollars à notre économie. Sa survie dépend de la saison estivale. En tant que Canadiens, nous attendons chaque année l’arrivée de l’été pour voyager. Nous avons besoin de l’été.

Tout comme vous, nous croyons que la sécurité de tous est primordiale. Cependant, plusieurs des restrictions actuellement mises en place ont une portée trop large ou encore ne sont pas nécessaires. Les restrictions sur les déplacements interprovinciaux, qui empêchent les Canadiens d’explorer librement notre pays, devraient être levées. Les Canadiens devraient pouvoir voyager librement partout au pays.

Nous avons également besoin d’une approche mieux ciblée en matière de voyages internationaux. La quarantaine obligatoire de 14 jours et la fermeture complète du pays à tous les visiteurs de l’étranger ne sont plus nécessaires et ne correspondent pas aux mesures prises par les autres pays.

Ce ne sont pas tous les pays et les régions qui posent des risques et cela doit être pris en considération. Pour les visiteurs étrangers, il est temps de s’inspirer des approches mesurées et sécuritaires adoptées par d’autres pays — notamment l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Australie — qui ont amorcé la réouverture de leurs frontières aux pays sécuritaires. Des mesures accrues d’hygiène et de biosécurité sont adoptées dans l’ensemble du secteur canadien du voyage et du tourisme, permettant de voyager en toute confiance et de manière sécuritaire.

Il est temps d’encourager les Canadiens et certains visiteurs étrangers à explorer notre pays cet été, de recommencer à réunir amis et familles, de permettre d’importants voyages d’affaires et de ramener nos employés au travail en toute sécurité.

Il est temps que nos gouvernements autorisent les Canadiens à voyager librement.

Sincères salutations,
Les amis et partenaires de la Table ronde canadienne du voyage et du tourisme

Cliquez ici pour voir la liste complète de signataires.

Read the English version here.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Lettre ouverte au premier ministre du Canada et à tous les premiers ministres des provinces et territoires

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements