Skip to navigationSkip to content

Il faut assurer la fluidité de l'autoroute 30

Publié le 22 septembre 2017
Yves-Thomas Dorval
Président directeur général du Conseil du patronat du Québec
+ Information additionnelle

Lettre d’opinion cosignée par le président-directeur général du Conseil du patronat du Québec, Yves-Thomas Dorval.
La Presse+, p. web - 22 septembre 2017
Le Courrier du Sud, p. 6 - 27 septembre 2017
Le Reflet, p. 6 - 4 octobre 2017

yves-thomas-dorval_150pxLa congestion sur l’autoroute 30, principalement entre les autoroutes 10 et 20, est une réalité maintenant constante. Jusqu’à 87 000 véhicules empruntent ce tronçon chaque jour. De plus, un relevé des données sur l’utilisation des axes routiers révèle que c’est sur l’autoroute 30 que l’on retrouve les plus importantes proportions de camionnage sur les routes et autoroutes de la couronne sud, alors que la part des camions représente entre 11 % et 18 % des débits calculés.

Bientôt, des projets tels le Réseau électrique métropolitain (REM) et la réfection du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine viendront alourdir cette congestion. D’ailleurs, le succès du REM passe inévitablement par une fluidité de l’autoroute 30 et une planification en nombre suffisant des quais de débarquement des autobus.

Les deux pôles logistiques à Les Cèdres et à Contrecœur sont reliés par un corridor de développement économique le long de l’autoroute 30 et faciliteront le développement des zones industrialo-portuaires de la grande région métropolitaine, toutes également reliées entre elles par l’autoroute 30. Leur succès repose aussi sur la fluidité de cet axe routier.

Véritable zone économique d’intérêt continental, l’autoroute 30 est un atout majeur pour les entreprises désirant s’établir en Amérique du Nord. Bien plus qu’une voie de contournement de l’île de Montréal, elle supporte une large proportion du transit en provenance ou à destination des États-Unis, de l’Ontario, des Maritimes, des régions du Québec ou de la grande Rive-Sud.

Interconnectés à l’autoroute 30, les axes des autoroutes A10, A15, A20, A40 ainsi que les routes 112, 116, 132, 134, 138 et 340 forment une trame intermodale combinée d’axes ferroviaires du CN, CP, CSX et du corridor fluvial, constituant la pierre angulaire de la porte continentale.

Pour assurer la performance de ce moteur socioéconomique pour le Québec qu’est l’autoroute 30, sa fluidité doit être une des priorités de tous les acteurs gouvernementaux.

Le gouvernement du Québec a confirmé la mise à l’étude du projet d’optimisation de l’autoroute 30 à son plan économique 2017-2018, mais nous croyons que ce n’est pas assez. Un engagement clair du gouvernement est espéré et des mesures de mitigation doivent être mises en place dès maintenant pour assurer cette fluidité.

Il est maintenant temps d’agir !

Signataires

Michel Aubin, maire de Saint-Mathieu-de-Beloeil ; Jocelyne Bates, mairesse de Sainte-Catherine ; Alexandre Bélisle, maire de Verchères ; Jean-Claude Boyer, maire de Saint-Constant et préfet de la MRC de Roussillon ; Catherine Brault, présidente, Chambre de commerce et d'industrie de la Rive-Sud; Marc Cadieux, président-directeur général, Association du camionnage du Québec ; Yvan Cardinal, maire de Pincourt ; Yves Corriveau, maire de Mont-Saint-Hilaire ; Martin Damphousse, maire de Varennes ; Suzanne Dansereau, mairesse de Contrecœur et préfète de la MRC de Marguerite-D’Youville ; Yves-Thomas Dorval, président-directeur général, Conseil du patronat du Québec ; Danie Deschênes, mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot ; Alain Dépatie, maire de Saint-Lambert ; Normand Dyotte, maire de Candiac ; Julie Ethier, directrice générale, Développement économique de l’agglomération de Longueuil (DEL) ; René Fournier, maire de Carignan ; Bernard Gagnon, maire de Saint-Basile-le-Grand ; François Gamache, maire de Saint-Amable ; Claude Haineault, maire de Beauharnois ; Marcelina Jugureanu, directrice générale, Chambre de commerce et d’industrie Royal Roussillon (CCIRR) ; Jacques Ladouceur, maire de Richelieu et préfet de la MRC de Rouville ; Jean A. Lalonde, maire de Très-Saint-Rédempteur et préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges ; Raymond Larouche, maire de Les Cèdres ; Diane Lavoie, mairesse de Beloeil ; Paul Leduc, maire de Brossard ; Jean Martel, maire de Boucherville ; Lise Martin, mairesse de Saint-Philippe ; Lise Michaud, mairesse de Mercier ; Marilyn Nadeau, mairesse de Saint-Jean-Baptiste ; Guy Pilon, maire de Vaudreuil-Dorion ; Claude Pilon, maire de Vaudreuil-sur-le-Lac ; Gilles Plante, maire de McMasterville et préfet de la MRC de La Vallée-du-Richelieu ; Daniel Plouffe, maire de Calixa-Lavallée ; Lise Poissant, mairesse de Saint-Mathieu ; Michel Robert, président et chef de la direction de Groupe Robert inc. ; Marc Roy, maire de L’Île-Perrot ; Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie ; Donat Serres, maire de La Prairie ; Nathalie Simon, mairesse de Châteauguay ; Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil ; Michel Veilleux, directeur général, Réseau de transport de Longueuil (RTL).

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Il faut assurer la fluidité de l'autoroute 30

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements