Skip to navigationSkip to content

«Un portrait économique sombre qui ne doit pas freiner notre relance économique sécuritaire et durable», selon le CPQ

Publié le 08 juillet 2020
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, 8 juillet 2020 – Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) a pris acte du portrait économique présenté aujourd’hui par le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau.

« Bien que l'envergure du déficit soit impressionnante, le CPQ considère que le portrait économique présenté aujourd’hui permet d’avoir l’heure juste sur les finances du pays et fait la démonstration de la capacité de l’État d’agir rapidement pour répondre à l’urgence », affirme Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ. « Devant les grands bouleversements des derniers mois, les dépenses faites par le gouvernement fédéral étaient nécessaires pour soutenir les citoyens et les entreprises de partout au pays. »

Toutefois, le CPQ aurait aimé que le gouvernement fédéral présente des prévisions pour la suite des choses. « Depuis des mois, nous sommes tous devant l’inconnu, et ce, autant pour les citoyens que pour les entreprises. Le CPQ comprend que l’incertitude créée par la crise rend difficile l’exercice de présenter des prévisions économiques, mais celles-ci sont importantes pour avoir une certaine prévisibilité, même imparfaite, et permettre aux entreprises d’anticiper l’avenir », poursuit M. Blackburn.

Le CPQ rappelle que c’est dès maintenant qu’il faut commencer à planifier un retour à l’équilibre budgétaire en misant sur les mesures les plus structurantes possible pour favoriser la relance économique. Il est également important de s’attaquer à des enjeux cruciaux pour les employeurs et l’activité économique comme :

  • Envisager le passage de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) vers l’assurance-emploi
  • Améliorer le programme de Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) en réduisant, par exemple, le seuil d’admissibilité actuellement à 30%
  • Prévoir des mesures d’aide supplémentaires pour des secteurs économiques névralgiques durement affectés par la crise comme l’aéronautique, le transport ou le tourisme
  • Faciliter l’accès au crédit d’urgence pour les grands employeurs (CUGE) qui est en ce moment très complexe et onéreux

Depuis le début de la crise, le CPQ est en discussions constantes avec des intervenants et des décideurs afin de porter les enjeux des employeurs du Québec. Le CPQ continuera de travailler avec le gouvernement fédéral pour trouver des solutions afin de traverser cette crise sans précédent et assurer la relance économique sécuritaire et durable.

-30-

Source : Nadine Légaré
Conseiller principal – Communications et relations avec les médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Cell.: 514-265-5471

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
«Un portrait économique sombre qui ne doit pas freiner notre relance économique sécuritaire et durable», selon le CPQ

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements