Skip to navigationSkip to content

Signature de l’AEUMC – Un moment historique qui signe le retour à la stabilité dans le marché nord-américain

Publié le 30 novembre 2018
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 30 novembre 2018 – Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) tient à saluer la signature de l’AEUMC (Accord États-Unis-Mexique-Canada), qui a eu lieu ce matin en marge du G20, en Argentine. Il s’agit d’un moment historique qui permettra d’assurer la stabilité du libre-échange dans le territoire nord-américain.

« Étape très importante dans le processus de mise en œuvre de cet accord, la signature de ce traité mettra fin à la longue période d’incertitude économique qui planait sur le marché de l’Amérique du Nord depuis le début des négociations », affirme Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ. « Les relations commerciales avec nos voisins du Sud contribuent de façon importante au dynamisme et à la sécurité économique du Canada et du Québec, et nous sommes heureux de voir la lumière au bout du tunnel. »

Rappelons que la modernisation de ce traité a permis de mettre à jour cet accord pour l’adapter aux besoins actuels du marché et aux conditions du 21e siècle. En ce qui concerne les bénéfices, rappelons que le Canada a réussi à conserver le chapitre 19 concernant le règlement des différends ainsi que l’exception culturelle.

Certains produits, tels que le lait et les produits laitiers, devront jouir d’une attention particulière de la part du gouvernement fédéral, comme il a été le cas dans le cadre de l’Accord économique commercial et global avec l’Union européenne. De plus, soulignons que le Canada est parvenu à faire reculer les négociateurs américains sur la clause crépusculaire, et a contenu plusieurs menaces qui planaient en matière de propriété intellectuelle et d’augmentation des seuils de minimis exemptés de taxes ou droits sur les importations canadiennes.

Pour terminer, le CPQ tient à souligner que dans un contexte de mondialisation économique, il est important de continuer à diversifier les marchés pour assurer la vitalité de nos entreprises. Nous encourageons le gouvernement fédéral à continuer ses efforts pour signer d’autres traités de libre-échange.

  • 30 -

Source :
Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec [email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 70 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Signature de l’AEUMC – Un moment historique qui signe le retour à la stabilité dans le marché nord-américain

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements