Skip to navigationSkip to content

Reprise des travaux à l’Assemblée nationale : main-d’œuvre, éducation, innovation, travail, santé et environnement doivent être en tête de lice des priorités gouvernementales

Publié le 16 septembre 2019
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 16 septembre 2019 – À la veille de la rentrée parlementaire de l’Assemblée nationale, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) rappelle au gouvernement provincial l’importance de mettre l’accent sur certains dossiers cruciaux pour les employeurs et pour l’économie du Québec.

« Plusieurs enjeux restent à l’ordre du jour cet automne, comme la rareté de main-d’œuvre, le vieillissement démographique, les évolutions technologiques, la modernisation de la CNESST ou la transition énergétique », souligne Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ. « Pour assurer notre vitalité économique ainsi que le bien-être des citoyens du Québec, le gouvernement doit faire preuve de rigueur, d’écoute et de leadership, car les défis sont importants. »

Parmi les dossiers prioritaires, le CPQ portera une attention particulière à:

Rareté de main-d’œuvre

Même si elle affiche une très bonne performance, la croissance de notre économie est toujours freinée par la rareté de la main-d’œuvre. Les employeurs ont de plus en plus besoin d’accompagnement pour accroître leur capacité à recruter, accueillir et former leur main-d’œuvre afin de répondre à des défis de plus en plus nombreux. Même si plusieurs politiques d’aide gouvernementale existent, dont certaines depuis peu, la lourdeur administrative demeure un obstacle à leur accessibilité pour bon nombre d’entreprises, particulièrement en ce qui concerne l’immigration temporaire et permanente. Les employeurs ont également besoin de plus de flexibilité pour pouvoir offrir des programmes de formation à leurs employés, notamment dans un contexte de changements technologiques. Il faudrait aussi poursuivre le renforcement des incitatifs à la poursuite de la vie active des travailleurs, en s’assurant que le travail demeure plus payant que la retraite.

Éducation

Pièce centrale pour résoudre de l’enjeu de la main-d’œuvre, l’Éducation doit continuer de rester une priorité nationale. Les enjeux de l’orientation des étudiants vers les métiers en demande, de la réussite éducative, de la littératie et numératie de la population adulte, de la formation des clientèles éloignées du marché du travail ne sont que quelques-unes des questions qui nécessitent des mesures concrètes. Il faut faire en sorte que notre système d’éducation soutienne adéquatement la formation des générations futures et la prospérité de notre société moderne, tout en répondant aux besoins immédiats des employeurs.

Innovation, productivité et diversification des marchés

Le CPQ encourage le gouvernement à mettre en place des mesures favorisant l’innovation et la productivité de nos entreprises, notamment en les aidant à accroître leurs investissements dans les nouvelles technologies. La diversification des marchés d’exportation représente également un élément important qui permettra à notre économie de prospérer davantage et le gouvernement devra s’assurer, entre autres, d’accompagner les employeurs. À ce chapitre, le projet de loi 27 sur la transformation d’Investissement Québec pourra jouer un rôle important et le CPQ participera aux consultations afin de faire en sorte que les employeurs soient entendus.

Réglementation du travail

Le CPQ surveillera de près le projet de règlement sur les agences de placement de personnel et sur les agences de recrutement de travailleurs étrangers temporaires. Dans son état actuel, si des modifications ne sont pas apportées, ce dernier risque de créer des iniquités marquées pour certaines entreprises ainsi que pour les travailleurs. Le CPQ suivra également de près le dossier de la modernisation du régime de santé et sécurité du travail actuellement désuet, dysfonctionnel et très coûteux.

Économie verte et lutte aux changements climatiques

En tant que principal représentant des employeurs au Québec, acteurs de premier plan dans la lutte aux changements climatiques, le CPQ est fier de prendre part activement à l’amélioration des politiques publiques relatives à l’environnement. En plus de participer à l’élaboration du prochain Plan d'électrification et de changements climatiques du gouvernement provincial, l’organisme insistera tout au long de la session parlementaire sur l’importance d’avoir une cohérence dans la gouvernance environnementale et économique ainsi qu’une simplification de l’accès aux différents programmes existants. Heureusement, nous pouvons percevoir un début d’action dans cette direction, mais beaucoup de travail reste à faire. Le CPQ appuie également les principes d’une fiscalité verte tournée vers des incitatifs financiers permettant de soutenir la rentabilité des investissements privés. De plus, dans le cadre de la transition énergétique, le CPQ estime aussi qu’il est important de reconnaitre les atouts de chacune des filières d’énergie renouvelable au Québec ainsi que leur efficacité selon les différents besoins.

Santé

La santé représente un enjeu majeur autant pour l’ensemble de la société que pour les employeurs. Devant l’importance du phénomène du vieillissement de la population au Québec, il est nécessaire de s’attarder à l’amélioration des capacités de l’État à répondre aux besoins des citoyens. Par exemple, l’innovation dans ce domaine ainsi que la participation accrue du secteur privé peuvent apporter leur lot de solutions.

Le CPQ suivra aussi, entre autres, les enjeux et les dossiers spécifiques suivants :

  • Le Chantier sur le financement de la mobilité de la Politique de mobilité durable – 2030
  • Les clauses de différenciation de traitement concernant les régimes de retraite
  • Le projet de Règlement modifiant le Règlement concernant la déclaration de l’employeur en matière d’équité salariale
  • La compétitivité de notre environnement d’affaires, notamment sur le plan fiscal et réglementaire
  • La vitalité économique des régions
  • L’encadrement et le développement de l’économie numérique

Les priorités du CPQ sont directement inspirées de sa plateforme économique 2018-2021. Pour en prendre connaissance : cliquez ici.

-30-

Source : Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec [email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs de toutes tailles issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Reprise des travaux à l’Assemblée nationale : main-d’œuvre, éducation, innovation, travail, santé et environnement doivent être en tête de lice des priorités gouvernementales

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements