Skip to navigationSkip to content

Reprise des travaux à l’Assemblée nationale : le gouvernement doit assurer des conditions gagnantes pour notre prospérité collective

Publié le 03 février 2019
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 4 février 2019 – Alors que reprennent les travaux à l’Assemblée nationale, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) veut revenir sur plusieurs dossiers cruciaux pour les employeurs et pour l’économie du Québec qui devront être mis de l’avant par le gouvernement.

« Ayant promis un vent de changement dans la façon de gérer l’État, il est maintenant temps de voir comment et dans quelle mesure le nouveau gouvernement passera littéralement des paroles aux actes », souligne le président-directeur général du CPQ, Yves-Thomas Dorval. « Les employeurs du Québec ainsi que les citoyens ont de grandes attentes et les prochaines semaines seront très importantes pour les députés à l’Assemblée nationale ».

Parmi les dossiers prioritaires, le CPQ portera une attention particulière à:

Rareté de main-d’œuvre : le défi économique numéro un

Bien que le CPQ ait bien accueilli la Grande corvée annoncée par le ministre du Travail, il est clair que des mesures concrètes doivent être mises en œuvre. À ce titre, le CPQ s’attend à ce que le gouvernement donne suite à la Stratégie nationale sur la main-d’œuvre afin de favoriser un meilleur arrimage entre les besoins du marché du travail et la formation, l’adoption de mesures facilitant l’accueil ainsi que l’intégration des immigrants et l’accompagnement des employeurs dans l’accueil des clientèles éloignées du marché du travail (par exemple les personnes en situation de handicap et les Autochtones).

Réglementation du travail : le mieux est l’ennemi du bien

Adopté en juin dernier, le projet de loi 176 apportera des modifications en profondeur de la législation du travail au Québec. Le CPQ suivra de près ce dossier, car plusieurs dispositions découlant de cette réforme auront un impact potentiellement négatif sur les employeurs, notamment en ce qui a trait aux agences de placement et aux clauses de différenciation de traitement.

Économie verte et lutte aux changements climatiques : stimuler les opportunités

Le gouvernement doit mobiliser plusieurs ministères pour créer des outils propices à la réussite de notre transition vers une économie sobre en carbone. À cet égard, le CPQ se tiendra particulièrement actif dans les dossiers reliés à la mise en œuvre de la Politique de mobilité durable, la réforme du Fonds vert, ainsi que les autres leviers financiers à la disposition des industries pour appuyer leur transition énergétique et l’émergence de nouvelles filières.

Le CPQ suivra aussi, entre autres, les dossiers suivants :

  • La compétitivité de notre environnement d’affaires, notamment sur le plan fiscal et réglementaire
  • La vitalité économique des régions
  • L’encadrement et le développement de l’économie numérique
  • La diversification des marchés d’exportation
  • L’agilité et l’efficacité de l’État et sa capacité de répondre aux besoins des citoyens, notamment dans le domaine de la Santé
  • La création d’une grappe industrielle dans le secteur de la construction du Québec

« Bien que la situation économique actuelle du Québec soit favorable, nous ne sommes pas à l’abri d’un ralentissement économique et le vieillissement de la population pose un sérieux défi. Le gouvernement doit s’attaquer aux moteurs de croissance économique, car les entreprises ont un rôle de premier plan à jouer dans notre prospérité collective : il faut donc garantir la mise en place et le maintien de politiques et de mesures qui soutiennent leur développement et leur compétitivité », de conclure, M. Dorval.

Les priorités du CPQ sont directement inspirées de sa plateforme économique 2018-2021. Pour en prendre connaissance : cliquez ici.

-30-

Source : Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

À propos du CPQ : Regroupant depuis 50 ans plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 70 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Reprise des travaux à l’Assemblée nationale : le gouvernement doit assurer des conditions gagnantes pour notre prospérité collective

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements