Skip to navigationSkip to content

Projet de loi 66: «Un pas dans la bonne direction qui demande certaines améliorations», selon le CPQ

Publié le 23 septembre 2020
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, 23 septembre 2020 – Suite à la présentation du Projet de loi no 66 Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) salue la volonté du gouvernement du Québec d’accélérer les projets d’infrastructures en réduisant les obstacles administratifs tout en renforçant l’agilité du processus actuel.

Le CPQ rappelle que dans le contexte d’une relance économique plus que nécessaire, les investissements publics seront indispensables pour compenser la baisse des investissements privés et soutenir les entreprises d’ici, notamment dans le secteur de la construction.

« Le gouvernement va investir massivement pour stimuler l’économie à travers des nouveaux projets d’infrastructures et propose des approches qui devraient permettre d’accélérer certains processus tout en respectant les balises d’intégrité et de protection environnementale. C’est une bonne nouvelle pour l’économie du Québec », précise Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ.

Bien que le CPQ prendra le temps d’analyser plus en détail le projet de loi, il est d’avis que certains éléments devraient nécessiter une attention particulière du gouvernement, notamment la question des délais de paiement qui ne semble pas réglée pour autant dans un contexte où les entreprises font face à une pénurie de main-d’œuvre, une baisse des liquidités et une augmentation des coûts des matériaux.

Également, le mode d’octroi des contrats publics devrait prendre en compte adéquatement des notions de qualité, de valeur et de durabilité des ouvrages. Ceci est d’autant plus vrai dans le cadre de la reprise économique et de la relance, et permet en même temps de répondre aux besoins de court terme tout en bâtissant pour le long terme. Il ne faut tomber dans le piège des économies à court terme qui s’avéreraient très coûteuses à long terme.

« Les projets à venir vont bénéficier à toutes les régions du Québec. C’est l’occasion de maximiser les impacts de ces investissements à venir au niveau de la performance économique, de l’environnement et de la durabilité » rappelle monsieur Blackburn.

-30-

Source : Arnaud Champalbert
Directeur – Affaires publiques et gouvernementales
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Cell.: 438 886-9804

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Projet de loi 66: «Un pas dans la bonne direction qui demande certaines améliorations», selon le CPQ

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements