Skip to navigationSkip to content

Projet de loi 66, Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure – Un projet de loi nécessaire qui favorisera la relance dans un contexte exceptionnel

Publié le 22 octobre 2020
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, 22 octobre 2020 – Le Conseil du patronat du Québec (CPQ) a pris part aujourd’hui aux travaux parlementaires sur le projet de loi 66, Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructures, et a proposé des pistes d’amélioration.

« Nous avons devant nous un projet de loi qui vise, essentiellement, à offrir une réponse à l’éternelle question : est-ce qu’il est possible de simplifier, au moins temporairement, la complexité et la lourdeur administrative du gouvernement? Si ces questions étaient déjà importantes avant la crise, aujourd’hui elles sont devenues urgentes. Le CPQ accueille donc positivement cette volonté de corriger certains des plus grands irritants », a précisé Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ.

Le CPQ estime que, pour traverser cette période de crise, les gouvernements doivent réduire les obstacles à la flexibilité, la rapidité et l’agilité de leurs propres décisions et interventions. Toutefois, il a constaté quelques éléments qui méritent une vigilance particulière, notamment la question des retards de paiement, certaines lourdeurs administratives persistantes et l’importance de prioriser le caractère durable des projets. Certaines lourdeurs ont pour effet de limiter l’intérêt de plusieurs entreprises à soumissionner aux appels d’offres gouvernementales.

De plus, le CPQ a noté avec encouragement que sa recommandation formulée lors des travaux du Projet de loi 61, duquel émane l’actuel projet de loi 66, sur l’importance de renforcer la surveillance et la reddition de compte, a été prise en compte dans l’actuel projet.

Le CPQ est d’avis qu’en ayant ciblé principalement des écoles, des établissements de santé, des résidences pour soigner nos ainés, des projets de transport collectif, le projet propose des gestes temporaires qui offriront rapidement des bénéfices pour toutes les régions et qui demeureront pour des générations.

« Si le gouvernement paie plus rapidement, s’il diminue les délais pour amorcer ses analyses, s’il comprend la réalité de nos PME, il permettra à plus de Québécois de contribuer à leur tour, à la relance du Québec », a rappelé M. Blackburn.

Pour consulter le mémoire du CPQ.

-30-

Source : Arnaud Champalbert
Directeur – Affaires publiques et gouvernementales
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Cell.: 438 886-9804

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Projet de loi 66, Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure – Un projet de loi nécessaire qui favorisera la relance dans un contexte exceptionnel

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements