Skip to navigationSkip to content

Projet d’Oléoduc Énergie-Est de TransCanada : le Conseil du patronat accueille avec intérêt le dépôt du projet à l'Office national de l'énergie

Publié le 31 octobre 2014
+ Information additionnelle
Montréal, le vendredi 31 octobre 2014 – Comme défenseur d’un développement économique qui passe, entre autres, par une exploitation responsable de nos ressources naturelles, le Conseil du patronat du Québec accueille avec intérêt le dépôt hier du dossier de demande d’approbation officielle du projet d’Oléoduc Énergie Est par TransCanada Corporation auprès de l’Office national de l’énergie, particulièrement dans un contexte où la consommation de pétrole continuera d’être importante pour les années à venir, notamment en Amérique.

Tout en améliorant la sécurité énergétique du Canada, ce projet d’une valeur de 12 milliards $ contribuera à créer de très nombreux emplois partout au pays et à générer des revenus, de diverses natures, notamment fiscales. Toutefois, il importe désormais que l'entreprise réponde de façon satisfaisante à plusieurs questions d’ordre économique et environnemental.

Sur le plan économique, celles concernant l'optimisation des retombées économiques pour le Québec, et celles concernant l’accès et le coût pour les distributeurs et les consommateurs de gaz naturel actuels et futurs sont de première importance. À ce sujet, il est primordial que les principaux acteurs directement concernés soient assurés que le projet prenne une direction gagnant-gagnant.

Il en va de même concernant les questions liées aux mesures de mitigation visant à atténuer au maximum les impacts environnementaux, aux mesures de surveillance et de prévention des risques, ou encore en ce qui a trait aux mesures de contingence en cas de sinistres. À ce titre, le Conseil retient que TransCanada soumettra son projet au processus du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement pour la partie québécoise des travaux.

« Il est fondamental que la recherche d’une acceptabilité sociale dans ce projet puisse se faire au sein d’un dialogue renforcé entre ses différentes parties prenantes, dans le but de faire émerger entre elles un consensus viable, à défaut d’unanimité, qui puisse être avantageux et profitable pour la société québécoise », déclare Yves-Thomas Dorval.

* * *

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 75 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

-30-

Renseignements et entrevues :
Benjamin Laplatte
Conseiller principal - Communications
Cell. : 438.886.9804
514.288.5161 (poste 235)
[email protected]
Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Projet d’Oléoduc Énergie-Est de TransCanada : le Conseil du patronat accueille avec intérêt le dépôt du projet à l'Office national de l'énergie

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements