Skip to navigationSkip to content

Prévisions salariales 2019 du CPQ : les employeurs du Québec prévoient accorder une augmentation salariale moyenne de 2,6%

Publié le 18 septembre 2018
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 18 septembre 2018 – Selon l'analyse produite annuellement par le CPQ (Conseil du patronat du Québec), les employeurs du Québec prévoient accorder une augmentation salariale moyenne de 2,6 % en 2019, pratiquement au même niveau que la moyenne canadienne. De plus, les augmentations des structures salariales se situeront autour de 1,9 %. Il s’agit d’augmentations similaires aux hausses prévues pour l’année 2018.

Parallèlement, il faut noter que les augmentations salariales prévues pour 2019 représenteront pour les employeurs du Québec un coût moyen annuel additionnel de 152 $ par employé en taxes sur la masse salariale, pour un salaire moyen de 40 000 $, en tenant compte des différents taux de cotisation (cotisations au Fonds de santé et de sécurité du travail, au Régime québécois d’assurance parentale, à la Régie des rentes du Québec, au régime d’assurance-emploi, au Fonds de santé du Québec, etc.).

« Devant le défi actuel à l’égard du besoin de main-d’œuvre généralisé, et ce, dans la majorité des régions et dans de nombreux secteurs, les employeurs du Québec devront être très créatifs dans leur offre en matière de conditions de travail s’ils veulent attirer, retenir et motiver du personnel, alors que la concurrence aux talents dans le marché de l’emploi sera férocement compétitive », affirme Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ.

Toutefois, les nombreuses incertitudes au niveau de l’économie mondiale apportent un risque supplémentaire pour les employeurs du Québec et entrainent une certaine prudence. Le Dossier spécial sur les prévisions salariales devient un incontournable afin de poursuivre sur le chemin de la croissance économique durable. « En publiant chaque année le Dossier spécial sur les prévisions salariales, le CPQ vise à outiller les employeurs pour leur permettre de planifier de façon efficace leur stratégie de rémunération », poursuit M. Dorval.

Le Dossier spécial sur les prévisions salariales 2019 a été dévoilé lors d’un événement présenté par le Groupe Conseil Novo SST. Le document, produit en collaboration avec les firmes Korn Ferry, Mercer, Morneau Shepell, Normandin Beaudry et Willis Towers Watson, il comprend aussi un aperçu de l’enquête sur les augmentations salariales dans les organismes sans but lucratif menée par le Centre québécois de services aux associations.

Rappelons que les employeurs se sont vus imposer des contraintes supplémentaires depuis le mois de juin dernier. Effectivement, pour ajouter aux défis que représente la pénurie de la main-d’œuvre, l’adoption de la Loi 176 sur les normes du travail est venue alourdir le fardeau financier et règlementaire des entreprises. « Le Québec doit continuer à offrir des conditions de travail justes et raisonnables aux travailleurs afin de garder et de valoriser sa main-d’œuvre qualifiée, mais sans pénaliser la capacité des entreprises à se développer et continuer à créer de la richesse et de l’emploi », de conclure, M. Dorval.

Le CPQ tient à souligner qu’il est prêt à travailler avec le prochain gouvernement pour s’assurer de trouver un juste équilibre entre les impératifs des mutations du marché et de la réalité professionnelle, les besoins des employeurs et ceux des travailleurs.

Pour consulter le Dossier spécial sur les prévisions salariales 2019, un incontournable.

-30-

Source :
Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias

Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Prévisions salariales 2019 du CPQ : les employeurs du Québec prévoient accorder une augmentation salariale moyenne de 2,6%

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements