Skip to navigationSkip to content

Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030) – Faire du développement durable une opportunité économique

Publié le 16 novembre 2020
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, 16 novembre 2020 – À la suite de la présentation du Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030) par Benoit Charrette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) salue les mesures annoncées aujourd’hui qui devraient permettre de saisir de nouvelles opportunités économiques liées au développement durable.

Le CPQ note avec intérêt la prévisibilité que le plan amène en privilégiant des actions concrètes associées à des objectifs chiffrés, combinés à une évaluation annuelle qui permettra de suivre l’évolution de sa mise en œuvre et les résultats observés.

« Le gouvernement s’engage clairement en faveur des cibles environnementales de 2030 et propose des incitatifs liés à des objectifs chiffrés en ce sens, sans alourdir le fardeau fiscal des citoyens et des entreprises. Dans le contexte économique actuel, c’est une bonne nouvelle », précise Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ.

Électrification et autres énergies renouvelables

Le CPQ note positivement plusieurs mesures pour soutenir la réduction des émissions de GES du secteur du transport de marchandises et des personnes qui, rappelons-le, représente une part importante des efforts qu’il reste à faire.

Pour nos entrepreneurs et chercheurs, la plupart de ces mesures constituent des opportunités d’affaires bien réelles, lesquelles s’additionnent au plan pour les métaux critiques et stratégiques dévoilé récemment.

Les mesures concernant la réduction de l'empreinte carbone des bâtiments sont d’excellentes opportunités mais doivent, selon le CPQ, s’appuyer sur des politiques de rénovation plus ambitieuses pour soutenir l'efficacité énergétique de tous les bâtiments actuels et futurs, notamment pour les logements locatifs.

« Je me réjouis que la position défendue par le CPQ depuis longtemps, soit l'utilisation de la bonne énergie pour le bon usage, se retrouve dans le plan, qui prévoit une large place à l’électrification tout en assurant la complémentarité avec les autres sources d’énergies renouvelables, comme l’hydrogène vert et le gaz naturel renouvelable », rajoute Karl Blackburn.

Industries plus vertes et plus compétitives

Le CPQ apprécie les mesures pour le secteur industriel telles que l’aide à l’efficacité énergétique et à la conversion énergétique ainsi que la R & D en réduction des GES et de séquestration du carbone. Il s’agit d’exemples concrets d'opportunités de développement et d’innovation en faveur d’une économie plus verte.

Le CPQ estime toutefois que les réductions attendues de la part du secteur industriel sont particulièrement ambitieuses, étant donné que ce secteur a déjà réduit ses émissions de 25%. Un accompagnement sera effectivement nécessaire afin d'éviter de miner la compétitivité de nos entreprises.

Marché du carbone

Le Québec a été pionnier en Amérique du Nord par sa participation à un marché du carbone qui demeure la pierre angulaire de la stratégie québécoise de lutte aux changements climatiques. C’est un outil indispensable que l’on peut certainement bonifier, par exemple en développant de nouveaux protocoles de crédits compensatoires.

Rappelons que le Québec est l’endroit qui émet déjà le moins de gaz à effet de serre par habitant, comparativement aux États américains et aux provinces canadiennes.

« Le PEV 2030 devrait permettre aux entreprises de saisir de nouvelles opportunités économiques liées au développement durable et par la même occasion de faire reconnaître leurs efforts pour atteindre nos objectifs », conclut monsieur Blackburn.

-30-

Source : Arnaud Champalbert
Directeur – Affaires publiques et gouvernementales
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Cell.: 438 886-9804

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030) – Faire du développement durable une opportunité économique

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements