Skip to navigationSkip to content

Plan d’immigration du Québec pour l’année 2021, des bonnes nouvelles mais les besoins des employeurs restent importants

Publié le 29 octobre 2020
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, 29 octobre 2020 – Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) prend acte du dépôt du Plan d’immigration du Québec 2021 par madame Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.

Quoique nous puissions être déçu de la baisse du nombre d’immigrants reçu, on ne peut blâmer le gouvernement pour autant dans le contexte actuel de pandémie.

« C’est un contexte particulier, il faut le reconnaitre. En ce sens le Plan présenté aujourd’hui amène quelques solutions intéressantes, mais on ne peut oublier que la crise actuelle exacerbe un problème de rareté de main-d’œuvre que nous dénonçons depuis plusieurs années », précise Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ.

Dans ce contexte, le CPQ souligne que le rattrapage plus important prévu pour l’année 2021 est une sage décision et apprécie également la hausse à 62 % de la part de l'immigration économique sur les admissions totales.

Malgré tout, il semble tout même encore y avoir un écart important avec les besoins réels des entreprises québécoises, il n’y aura dans les faits qu’entre 12 800 et 15 000 admissions au chapitre des travailleurs qualifiés, soit un niveau inférieur au minimum de la fourchette planifiée de 21 600 à 22 000 admissions.

Par ailleurs, Le CPQ se réjouit de la décision de reconduire la réception des demandes dans le programme des travailleurs autonomes ainsi que pour le volet 1 du programme des entrepreneurs immigrants. En revanche, le CPQ est déçu de constater que la réception des demandes pour le volet 2 de ce programme ait été suspendue.

Le CPQ est encore plus déçu de constater que le programme des immigrants investisseurs demeure fermé, et ce, après un moratoire de plus d’un an. Les processus de révision des programmes d’immigration d’affaires sont beaucoup trop longs et hermétiques. Le CPQ réitère à la ministre son désir de mettre à profit son réseau pour participer à l’élaboration de programmes d’immigration d’affaires qui soient compétitifs.

« Le Québec doit se démarquer davantage pour attirer les talents dont ont besoin nos entreprises afin de prospérer, cela inclut tous les profils d’immigrants économiques et notamment les immigrants investisseurs », conclut monsieur Blackburn.

-30-

Source : Arnaud Champalbert
Directeur – Affaires publiques et gouvernementales
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Cell.: 438 886-9804

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Plan d’immigration du Québec pour l’année 2021, des bonnes nouvelles mais les besoins des employeurs restent importants

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements