Skip to navigationSkip to content

Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur : une bonne nouvelle pour tous!

Publié le 31 mai 2018
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 31 mai 2018 – Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) accueille favorablement le premier Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur qui a été dévoilé hier par le gouvernement du Québec. Il s’agit d’un pas dans la bonne direction permettant de garder le Québec sur le chemin de la prospérité en s’adaptant aux nouvelles réalités découlant de la révolution numérique.

« S’adapter à notre époque est crucial pour l’avenir de tous et c’est ce que ce plan nous permet de faire », a déclaré Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ. « Dans ce contexte, il est important de considérer les entreprises comme des partenaires, car les systèmes qui performent le mieux à travers la planète sont ceux qui ont un lien étroit entre le système d’éducation et les besoins du marché du travail. »

Basé sur trois orientations permettant de cibler efficacement tour à tour l’étudiant, l’enseignant et l’environnement, le Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur est un outil complet.

Les trois grandes orientations prises par le gouvernement sont :

Soutenir le développement des compétences numériques des jeunes et des adultes - dans la transformation complète de l’organisation du travail et de l’environnement du marché du travail, les compétences dans le domaine numérique deviennent une base transversale incontournable qui permet d’être plus productif au cours de carrière. En prenant des mesures concrètes, le plan permet d’éviter une fracture numérique qui mettrait en danger notre capacité de bien performer dans notre nouvelle ère économique.

Exploiter le numérique comme vecteur de valeur ajoutée dans les pratiques d’enseignement et d’apprentissage - le CPQ se réjouit de constater que des mesures pour accompagner les enseignants afin de s’assurer qu’ils développent les compétences nécessaires seront mises en place. La transformation numérique ne s’applique pas seulement aux entreprises et à la nouvelle économie, le système d’éducation doit s’impliquer aussi.

Créer un environnement propice au déploiement du numérique dans l’ensemble du système éducatif - le CPQ souligne que les entreprises ont développé des expériences dans le domaine numérique qui permettraient de faire avancer le système d’éducation. Ce dernier se priverait d’un apport considérable si elles ne sont pas considérées et le CPQ suggère de garder un canal de communication ouvert entre ces deux parties prenantes.

Bien que le Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur soit rempli de bonnes mesures, le CPQ restera à l’affût des prochaines étapes de son implantation afin de s’assurer que le système d’éducation ne devienne pas désuet. Il en va de l’avenir et de la prospérité de tous.

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 70 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

-30-

Renseignements et entrevues :
Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur : une bonne nouvelle pour tous!

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements