Skip to navigationSkip to content

Plan d’action fédéral : «Un soupir de soulagement», selon le CPQ

Publié le 25 mars 2020
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 25 mars 2020 – Suite à l’adoption et l’entrée en vigueur de la Loi fédérale concernant certaines mesures en réponse à la COVID-19, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) est soulagé de constater que l’économie du Québec et du Canada va recevoir une bonne dose d’oxygène.

« Dans ces moments qui sont difficiles pour l’ensemble des citoyens, l’entrée en vigueur de la loi permettant de mettre en place le plan d’urgence du gouvernement fédéral pour répondre aux défis découlant de la COVID-19 vient d'alléger les préoccupations de plusieurs travailleurs et employeurs », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ.

« Même si elle n’est pas parfaite, la nouvelle Prestation canadienne d'urgence (PCU) vient apporter un baume très attendu et bienvenu aux employés qui se retrouvent sans emploi ou sans revenu. Cette dernière leur permettra de passer au travers de la crise et de rencontrer leurs engagements. Toutefois, même si ces mesures sont essentielles aux salariés, le CPQ attend toujours du gouvernement une aide pour les entreprises, car plusieurs se retrouvent déjà en situation financière précaire », poursuit M. Dorval. « Le succès de la mesure dépendra de la capacité de livrer la promesse d’inscription et de versement du soutien financier dans les délais raisonnables. Par ailleurs, nous pensons toujours que de travailler directement avec les employeurs, comme pivot de la relation avec les employés touchés, serait préférable. »

Le CPQ souligne que certaines questions persistent comme celle du montant de la couverture. De plus, certains cas, par exemple ceux qui continuent à travailler, mais dont l’horaire a été réduit afin de garder au minimum les opérations essentielles de l’entreprise, n’ont pas accès à cette aide. Pour remédier à cette situation, le CPQ demande aux gouvernements de considérer d’autres mesures afin de permettre aux employeurs concernés de recevoir des subventions salariales ainsi que de simplifier et bonifier le programme de travail partagé.

-30-

Source : Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Plan d’action fédéral : «Un soupir de soulagement», selon le CPQ

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements