Skip to navigationSkip to content

«Notre santé collective, c’est l’affaire de tous les citoyens», selon le CPQ

Publié le 13 juillet 2020
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, 13 juillet 2020 – Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) a pris acte de l’annonce faite aujourd’hui concernant le port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés sur l’ensemble du territoire québécois. Étant en accord avec les principes de cette mesure et les objectifs visés, le CPQ émet toutefois des réserves en ce qui concerne son applicabilité.

« Il est devenu clair que nous devons tous adapter nos comportements pour assurer la sécurité de tous et l’imposition du port du masque dans les lieux publics partout au Québec est devenue nécessaire pour réduire la propagation du virus et assurer la relance durable et sécuritaire de notre économie », affirme Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ. « Bien que la santé des citoyens doit rester prioritaire, le CPQ se questionne quant au fardeau imposé aux employeurs et commerçants du Québec. Le CPQ estime que cette responsabilité doit être partagée entre le client et l’employeur, qu'il soit restaurateur, commerçant ou autre, car notre santé collective, c’est l’affaire de tous les citoyens. »

Par ailleurs, le CPQ croit que le gouvernement devrait mettre encore plus l’accent sur la sensibilisation que sur la sanction. De plus, l’imposition du masque dans les lieux publics fermés ne doit pas faire oublier les autres mesures importantes de prévention telles la distanciation et les mesures d’hygiène de base. Finalement, le CPQ rappelle que ce processus doit pouvoir être évolutif et s’adapter alors que de nouvelles données et informations deviendront disponibles.

-30-

Source : Nadine Légaré
Conseiller principal – Communications et relations avec les médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Cell.: 514-265-5471

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
«Notre santé collective, c’est l’affaire de tous les citoyens», selon le CPQ

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements