Skip to navigationSkip to content

Minibudget présenté par Québec: des mesures attendues sous le signe du capital humain

Publié le 18 novembre 2021
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

MONTRÉAL, le 18 novembre 2021 – À l’approche du minibudget qui sera présenté par le ministre Éric Girard le 25 novembre, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) nourrit de grandes attentes quant aux gestes qui pourraient amoindrir la crise de la main-d'œuvre qui affecte l’économie québécoise.

« Toutes nos recommandations vont dans le même sens : atténuer la pénurie de main-d’œuvre. Elle continue d’être l’épicentre de l’économie au Québec. C’est une préoccupation de tous les instants pour les entreprises. Les efforts devront être nombreux, soutenus et tenaces pour les 10 prochaines années, alors que la courbe démographique joue contre nous », explique M. Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ.

Le CPQ a déjà publié 10 solutions pour résorber la crise. Dans ses revendications soumises au ministre le 4 novembre dernier, il détaille davantage les gestes qui sont à portée de main pour le gouvernement dont :

  • Défiscaliser les heures supplémentaires à ceux qui le veulent;
  • Retenir et ramener les employés expérimentés au travail en bonifiant le crédit d’impôt pour prolongation de carrière;
  • Encourager la formation en entreprise en défiscalisant les heures qui y sont allouées;
  • Préserver le « bouclier fiscal » pour ne pas décourager les gens de travailler;
  • Favoriser l’apprentissage de bonnes pratiques en organisation du travail en envisageant un PACME pour les gestionnaires.

« La pénurie de main-d’œuvre apporte un fardeau supplémentaire sur les épaules des employés. Plusieurs d’entre eux cumulent les heures supplémentaires pour pallier les postes laissés vacants. En guise de reconnaissance, on propose de défiscaliser les heures supplémentaires », avance M. Blackburn.

À la veille du Grand Rendez-vous de l’Innovation, le CPQ espère aussi voir dans la mise à jour économique des sommes dédiées à l’innovation et à l’automatisation. Pour que les projets innovants soient une réussite, il faut qu’ils s’accompagnent de la formation nécessaire pour s’adapter aux nouvelles technologies. Toutefois, le capital humain en nombre et en talents doit être au rendez-vous.

Pour consulter toutes les recommandations du CPQ, cliquez ici.

-30-

Source : Victoria Drolet
Attachée de presse
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Tel. : 514-288-5163
Cell. : 438-888-3312

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Minibudget présenté par Québec: des mesures attendues sous le signe du capital humain

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements