Skip to navigationSkip to content

Lever les obstacles systémiques à l’emploi des personnes immigrantes : des solutions concrètes pour les employeurs

Publié le 17 janvier 2019
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 17 janvier 2019 – En tant que membre du Comité consultatif pour les personnes immigrantes (CCPI), le CPQ (Conseil du patronat du Québec) est heureux d’avoir contribué à l’étude publiée aujourd’hui portant sur les obstacles systémiques à l’emploi des personnes immigrantes. Bassin de main-d’œuvre essentiel pour la prospérité du Québec, les travailleurs immigrants font partie de la solution pour combler les besoins des employeurs en matière de disponibilité de main d’œuvre.

Cette étude reconnaît que, pour mieux intégrer les immigrants sur le marché du travail québécois, il faut mieux outiller, sensibiliser et éduquer l’ensemble des acteurs du marché du travail. « Nous sommes heureux de constater que le comité appuie plusieurs revendications du CPQ voulant qu'il soit nécessaire de soutenir le développement et la disponibilité de ressources pour les employeurs, car, trop souvent, ceux-ci sont laissés à eux-mêmes une fois que l’employé immigrant est embauché », affirme Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ.

Le CPQ tient à souligner différentes solutions que l’étude met de l’avant afin de contribuer à lever les obstacles à l’intégration des travailleurs immigrants, notamment :

  • La reconnaissance des diplômes et de l’expérience acquis à l’étranger;
  • Le développement de programmes d’accompagnement en employabilité qui tiennent compte de l’hétérogénéité des populations immigrantes;
  • L’adaptation de l’offre de formation;
  • La mise en place de ressources pour les employeurs, les intervenants de première ligne et les personnes immigrantes pour favoriser l’inclusion en entreprise.

Le CPQ rappelle également l’importance d’envisager des solutions concernant les contraintes liées aux exigences administratives freinant les processus d’embauche et de mobilité professionnelle.

« Tous les partenaires du marché du travail, mais aussi la communauté d’accueil, dont les municipalités, les écoles, les institutions financières ou encore les entreprises de services, doivent travailler en collégialité pour accueillir et intégrer les travailleurs immigrants et leur famille », poursuit M. Dorval. « L’immigration constitue une solution nécessaire pour combler les besoins criants en main-d’œuvre au Québec, et répondra à environ 22% des besoins pour les 10 prochaines années », rappelle enfin M. Dorval.

Pour consulter l’étude, cliquez ici.

– 30 –

Source :
Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

À propos du CPQ : Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 70 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Lever les obstacles systémiques à l’emploi des personnes immigrantes : des solutions concrètes pour les employeurs

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements