Skip to navigationSkip to content

Le gouvernement du Québec doit répondre aux attentes des Québécois.e.s et mettre le cap sur une relance solidaire, prospère et verte

Publié le 14 septembre 2020
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 14 septembre 2020 - À la veille de la rentrée parlementaire, les leaders économiques, syndicaux, sociaux et environnementaux du collectif G15+ rendent public un mémoire d'une trentaine de propositions concrètes, à l'attention du gouvernement du Québec, visant à appuyer une relance solidaire, prospère et verte.

Les mesures proposées par le collectif sont conçues pour être mises en œuvre rapidement et stimuler la relance de l'économie et de l'emploi dans le contexte de sortie de la crise de la COVID-19, en s'appuyant sur les grands consensus économiques, sociaux et environnementaux au Québec. Le G15+ attend un signal clair de la part du gouvernement quant à son intention de miser sur un stimulus économique cohérent avec les priorités du XXIe siècle.

Refléter les valeurs des Québécois.e.s et renforcer les consensus sociaux

« 67 % des Québécois.e.s ont dit souhaiter qu'un Québec post-COVID-19 cible avant tout l'amélioration de notre santé, de notre environnement et de notre qualité de vie. Ils veulent que le plan de relance du Québec en tienne pleinement compte. Ils veulent une économie au service du vivant, et non pas l'inverse. » -- Diego Creimer, co-directeur général de la Fondation David Suzuki au Québec

« La relance doit se faire en concertation avec la société civile, les organisations syndicales, le milieu des affaires et les décideurs publics. Nous devons saisir l'occasion que nous donne la crise de la COVID-19 pour repenser notre économie, en faire un projet social tout en assurant une transition juste pour les travailleurs et travailleuses, ainsi que leurs communautés. L'occasion nous est donnée de créer une société plus juste, plus verte et surtout plus solidaire. Ne passons pas à côté de ce défi. » -- Denis Bolduc, secrétaire général de la Fédération des travailleuses et travailleurs du Québec

« Dans les dernières semaines, dans une approche de main tendue, le G15+ a tenu de nombreuses rencontres avec les ministres et cabinets du gouvernement du Québec pour contribuer aux décisions gouvernementales avec son expertise et sa présence sur le terrain. Les attentes sont grandes pour voir se concrétiser une relance solidaire, prospère et verte. » -- Leïla Copti, présidente de COPTICOM, Stratégies et Relations publiques

« Le dialogue social est une valeur fondamentale devant être au cœur de l'élaboration de la relance économique du Québec. Nous invitons le gouvernement à créer les conditions favorables d'une relance au sein de laquelle tous les acteurs de la société civile seront des parties prenantes. » -- Jean-Guy Côté, directeur associé à l'Institut du Québec

« Le Québec peut et doit être un leader de la relance verte en s'inspirant des meilleurs plans de relance dans le monde. Le G15+ offre une réponse aux appels des organisations, des entreprises, des experts scientifiques et des groupes citoyens pour une véritable relance verte, durable et prospère. » -- Annie Chaloux, professeure à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke

Utiliser l'effet de levier de l'exemplarité sociale et environnementale des marchés publics

« Par leurs investissements, les gouvernements ont aujourd'hui la capacité de relancer notre économie de manière solidaire et durable. C'est pourquoi l'intégration de critères sociaux et environnementaux dans les appels d'offres permettrait au Québec de se relever plus rapidement de la crise que nous traversons tout en encourageant la relance des entreprises d'ici. » -- Karl Blackburn, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec

« Le virage alimentaire local est une priorité clairement affichée par le Premier ministre. Il faut maintenant que cette volonté se traduise par des actions et des engagements financiers concrets de la part du gouvernement, qui devra donner l'exemple aux niveaux public, parapublic et municipal afin de promouvoir les circuits courts, développer notre résilience collective ainsi que de protéger et valoriser nos terres agricoles. » -- Colleen Thorpe, directrice générale d'Équiterre

« L'industrie des transports électriques et intelligents possède des avantages indéniables pour positionner le Québec comme un leader mondial de cette filière économique durable. La transition vers l'électrique passe, entre autres, par l'électrification massive des parcs de véhicules gouvernementaux, municipaux et privés, ainsi que par le développement de la filière des batteries, pour laquelle le gouvernement doit notamment jouer un rôle stratégique très important. » -- Sarah Houde, présidente-directrice générale de Propulsion Québec

« Pour accélérer la reprise, il est impératif que les ministères et sociétés d'État servent de bancs d'essai et de vitrines technologiques pour les innovations vertes du Québec. Cela permettra aux entrepreneurs d'optimiser leurs innovations tout en soutenant les administrations publiques dans leurs efforts pour améliorer leur bilan environnemental et carbone. » -- Denis Leclerc, président et chef de la direction d'Écotech Québec, la grappe des technologies propres

Rendre nos régions et nos collectivités plus résilientes et innovantes

« Le moment est idéal pour d'accélérer les investissements en mobilité durable et entretenir les infrastructures partout sur le territoire. La relance passe par un soutien aux à des commerces de proximité, et la revitalisation nos collectivités par des projets de construction d'écoquartiers et de rénovation du patrimoine bâti. » -- Christian Savard, directeur général de Vivre en Ville

« Les entreprises québécoises ont surmonté de nombreux défis au cours des derniers mois et la résilience du tissu économique régional est une des priorités de la relance. Ces défis ont aussi créé des opportunités et nos entrepreneurs ont dû adapter rapidement leurs façons de faire. Nous devons soutenir les initiatives innovantes qui contribueront à une économie plus verte et plus durable. » -- Charles Milliard, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec

« Repenser nos villes et nos villages de manière durable et inclusive doit être au cœur de la sortie de crise. C'est ainsi que nous réussirons protéger nos familles et nos communautés, et à rendre le Québec plus résilient. » -- Sylvain Gariépy, président de l'Ordre des urbanistes du Québec

« Toutes les régions ont des atouts pour contribuer à la relance et à la prospérité économique. À travers tout le Québec, les idées et les projets foisonnent pour une transition vers une économie à la fois sobre en carbone et prospère. Nous avons de nombreuses ressources naturelles qui peuvent y contribuer durablement. » -- Marc Bureau, président du Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec

« Au Québec, les entreprises de l'économie sociale démontrent déjà qu'il est possible de repenser nos façons de faire des affaires pour maximiser les retombées économiques et sociales. Face aux défis écologiques et sociaux importants que nous vivons, tous les acteurs économiques doivent saisir les occasions d'innover. Plus que jamais, il importe que les pouvoirs publics s'inspirent de propositions audacieuses pour rendre l'économie du Québec plus résiliente à tous les égards. » -- Béatrice Alain, directrice générale du Chantier de l'économie sociale

« La crise sanitaire a mis en lumière la valeur inestimable d'avoir un chez-soi. Elle a aussi rappelé que l'accès au logement de qualité est un facteur de protection fondamental en matière de santé. Malheureusement, les besoins sont encore criants. Il est urgent de construire de nouveaux logements communautaires et sociaux pour renforcer la solidarité et réduire les inégalités. » -- Alain Marcoux, président de l'Association des groupes de ressources techniques du Québec

« La relance économique demandera des investissements conséquents dans la formation de la main-d'œuvre, et selon une approche favorisant les créneaux économiques durables et résilients. » -- Daniel Baril, président de la Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d'œuvre

Saisir la main tendue des acteurs de la finance pour assurer l'équité intergénérationnelle

« Pour véritablement soutenir la transformation de notre économie, les capitaux privés et publics doivent converger vers les entreprises et les projets qui ont un impact économique, social et environnemental positif. Le financement mixte est une manière reconnue mondialement de canaliser des capitaux privés afin de créer un effet de levier pour en démultiplier les effets. » -- Geneviève Morin, présidente-directrice générale de Fondaction

« Des sources de financement supplémentaires seront requises pour soutenir une relance durable et réduire le poids de la dette environnementale transmise aux générations futures. Le G15+ propose que les versements au Fonds des générations puissent servir à financer des investissements dédiés à la lutte contre les changements climatiques. » -- François Delorme, économiste et chargé de cours en économie de l'environnement à l'Université de Sherbrooke

À propos

Le collectif G15+ est composé de leaders économiques, syndicaux, sociaux et environnementaux du Québec. Créé en mars 2020 en réponse à l'appel lancé par le Premier ministre Legault pour réfléchir à la façon dont le Québec pourra sortir plus fort et plus uni de cette crise sans précédent, le G15+ s'est mobilisé dans un élan inédit pour appuyer les efforts de relance de l'économie québécoise. Le groupe a répondu à l'appel à la relance du gouvernement du Québec en lui transmettant une série de propositions visant à soutenir les entreprises et les travailleuses et travailleurs, ainsi que leurs communautés, sur la base des grands objectifs sociaux, économiques et environnementaux qui font largement consensus au Québec. Il offre au gouvernement du Québec d'approfondir ce dialogue ensemble.

Les membres du G15+ : Conseil du patronat du Québec, Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, Fondation David Suzuki, Chantier de l'économie sociale, Vivre en Ville, Propulsion Québec, Ordre des urbanistes du Québec, Écotech Québec, Équiterre, Fondaction, Association des Groupes de Ressources Techniques du Québec, Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d'œuvre, Institut du Québec, Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement, Fédération des chambres de commerce du Québec, COPTICOM Stratégies et Relations publiques, Annie Chaloux, professeure à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke et François Delorme, économiste et chargé de cours en économie de l'environnement à l'École de gestion de l'Université de Sherbrooke.

Pour plus d'informations sur le G15+ : https://www.g15plus.quebec/
Pour consulter le mémoire de propositions : https://www.g15plus.quebec/nos-propositions/

-30-

Renseignements :
Christophe Aura
COPTICOM
Stratégies et Relations publiques
514-797-7986
[email protected]

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Le gouvernement du Québec doit répondre aux attentes des Québécois.e.s et mettre le cap sur une relance solidaire, prospère et verte

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements