Skip to navigationSkip to content

Le CPQ salue la création d’une grappe dédiée à l’écosystème de la construction

Publié le 06 août 2018
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 6 août 2018 – Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) salue l’annonce de la vice-première ministre et ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Mme Dominique Anglade, d’appuyer la création d’une grappe consacrée à l’écosystème de la construction. Ayant souvent souligné au gouvernement l’importance d’agir pour moderniser ce secteur économique majeur pour la prospérité du Québec et la qualité de vie de l’ensemble de la population, le CPQ est fier de pouvoir prendre part à cette démarche, convaincu que l’existence de cette grappe génèrera des retombées positives auprès d’un vaste ensemble de parties prenantes.

Au cours des deux dernières années, au sein d’un groupe composé de membres associatifs issus de la construction, le CPQ et ses différents partenaires ont mené plusieurs initiatives afin d’en arriver à obtenir la création d’une telle grappe.

« Le secteur de la construction est fortement exposé aux grands cycles économiques mondiaux, à la volatilité des investissements publics en infrastructures, ainsi qu’à une concurrence internationale qui s’est fortement densifiée », affirme Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ. « En appuyant la création d’une grappe dédiée aux entreprises issues des différentes filières de la construction, Québec pose les jalons d’un organisme qui accroîtra le niveau de synergie des différents acteurs économiques, qui, au sein de cet écosystème, développent des solutions pour améliorer la productivité, l’innovation et la compétitivité des entreprises et de leur savoir-faire. »

Selon une étude réalisée par la firme Deloitte pour le CPQ et ses partenaires en 2016, l’apport consolidé des différents secteurs de la construction représente 22,4 milliards $ en PIB et 267 500 emplois directs en plus de créer des retombées économiques indirectes considérables, soit 12,9 milliards $ en PIB et 155 800 emplois à la grandeur du territoire. À cela viennent s’ajouter 8,3 milliards $ en PIB et 90 700 emplois induits par les dépenses des ménages.

Ces données font de l’écosystème de la construction le 4e secteur économique en importance au Québec. Pourtant, si on exclut certaines initiatives gouvernementales récentes en ce qui a trait à son virage numérique, ce secteur n’a que très rarement bénéficié de politiques ou de stratégies économiques particulières dans l’histoire récente du Québec. L’annonce d’aujourd’hui est donc un grand pas en avant.

Pour en savoir plus sur l’étude de 2016 et sur le processus de création de la future grappe, consultez la page dédiée.

– 30 –

Source :
Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 70 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Le CPQ salue la création d’une grappe dédiée à l’écosystème de la construction

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements