Skip to navigationSkip to content

Le CPQ annonce que M. Yves-Thomas Dorval deviendra président exécutif de son conseil d’administration et qu’il passera le flambeau à un nouveau président et chef de la direction dans le cadre d’un plan de transition à la gouvernance et à la direction de l’organisme

Publié le 02 juin 2020
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, 2 juin 2020 – Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) annonce aujourd’hui la transition qui sera apportée à sa direction, prévoyant la succession progressive de l’actuel président et chef de la direction, monsieur Yves-Thomas Dorval. Cette transition prévoit aussi, à l’issue de l’assemblée générale annuelle du CPQ (AGA) qui se tiendra virtuellement le 19 juin prochain, la succession de l’actuel président du conseil d’administration (CA) de l’organisme, monsieur Marc-André Roy, de même que le vice-président du CA, monsieur Stéphane Leduc, qui termineront tous deux leurs mandats respectifs.

Ainsi, après plus de onze années à la présidence et la direction du CPQ, soit le mandat le plus long de l’histoire de l’organisme, monsieur Yves-Thomas Dorval passera graduellement le flambeau à son successeur, tout en assurant une transition optimale à la fois à la direction et à la gouvernance de l’organisme.

Le plan de transition a été adopté le 13 décembre dernier par le conseil d’administration du CPQ et devait être rendu public au mois de mars 2020. Compte tenu de la pandémie COVID-19, le début de cette transition a été repoussé et rendu public aujourd’hui, à une quinzaine de jours précédant l’assemblée générale annuelle.

Plus précisément, le CA du CPQ a décidé en décembre dernier de nommer monsieur Dorval président exécutif du CA du CPQ pour un mandat d’au moins deux ans. Cette décision du CA prendra effet suite à son assemblée générale annuelle du 19 juin prochain, le tout sous réserve de l’adoption de la liste des administrateurs proposés pour le CA du CPQ. Il est important de préciser que monsieur Dorval continuera de représenter le CPQ à diverses instances partenariales et autres pendant son mandat et ce, jusqu’à avis contraire.

De plus, sur recommandation d’un comité spécial de recrutement, le CA a également approuvé dernièrement la nomination du successeur de monsieur Dorval qui devrait entrer en fonction le 29 juin prochain, et dont l’annonce sera faite ultérieurement.

Le président sortant du CA du CPQ a tenu à souligner la contribution inestimable de monsieur Dorval : « Au cours de son mandat à la présidence, Yves-Thomas Dorval a fait évoluer considérablement le CPQ. Il a pu rapprocher l’organisation des différentes parties prenantes de la société, en mettant l’accent sur le dialogue social; il a également réussi à renforcer tant la pertinence que l’influence de l’organisation, comme principal représentant des employeurs au Québec, dans un environnement qui s’est beaucoup transformé, a déclaré M. Marc-André Roy, président sortant du CA du CPQ. Le leadership positif et communicatif de M. Dorval, sa grande compétence dans l’analyse et la compréhension des enjeux, touchant non seulement les employeurs, mais aussi l’ensemble des composantes de la société, sa passion et son engagement profond pour une prospérité inclusive, ainsi que sa disponibilité et sa capacité de travail remarquables, m’ont impressionné tout au long de notre collaboration. »

D’une récession à une autre (2009 à 2020)
Entré en fonction comme président-directeur général du CPQ le 30 mars 2009, monsieur Yves-Thomas Dorval a dû s’atteler rapidement à la tâche au moment où la récession 2008-2009 battait son plein et le milieu des employeurs était fortement touché. S’en est suivi une longue et constante remontée caractérisée par quelques changements de gouvernements au Québec : Libéral sous Jean Charest, Parti Québécois sous Pauline Marois, puis à nouveau Libéral sous Philippe Couillard et plus récemment Coalition Avenir Québec sous François Legault. Pas moins de sept ministres du Travail ou de l’Emploi et de la Solidarité sociale ont défilé pendant cette période, ainsi que quatre présidents du CA du CPQ.

Tout en travaillant avec différentes instances partenariales, afin de proposer et mettre en place diverses mesures pour aider les entreprises du Québec, monsieur Dorval s’est activé dès son arrivée à redonner au CPQ une influence crédible auprès des gouvernements du Québec et du Canada, ainsi qu’auprès des diverses parties prenantes de la société. Avec ses collègues au sein de l’organisation et appuyé par les membres de son conseil d’administration, il a rapidement positionné le CPQ comme l’ambassadeur pour une Prospérité inclusive au Québec avec une nouvelle signature : « S’allier pour la prospérité » devenue aujourd’hui : « Prospérer ensemble ».

Parmi les accomplissements réalisés durant son mandat, soulignons la mise sur pied du Bulletin sur la prospérité pour identifier les forces et faiblesses de l’économie et la vaste campagne sur la prospérité pour prendre le contre-pied d’une période qualifiée d’austérité. Également, M. Dorval a réussi à rallier des personnes de tous les horizons en développant des partenariats inusités avec des groupes sociaux et environnementaux, favorisant ainsi une participation et un engagement dans des dossiers et des initiatives de toutes natures en lien avec les préoccupations diverses des employeurs au Québec. L’adoption par le gouvernement du Québec en 2018 d’une vaste stratégie nationale sur la main-d’œuvre, dont il a été l’instigateur, figure comme l’une de ses plus belles réalisations grâce à l’appui des groupes patronaux, syndicaux, communautaires, ainsi que de l’éducation et des ministères et organismes concernés.

En même temps, Yves-Thomas Dorval a participé de manière particulière aux changements et aux actions des divers organismes partenariaux au sein desquels il représentait le CPQ : CNESST, IRSST, CCTM, CPMT. Il a aussi contribué à plusieurs comités consultatifs gouvernementaux sur l’économie, la réglementation, l’éducation, l’immigration, la petite enfance, l’énergie, les transports, l’environnement, et autres, y compris dans des organisations issues de la société civile, comme SWITCH- l’Alliance pour une économie verte.

À la veille de passer le témoin à son successeur à la direction du CPQ, et s’inscrivant dans le contexte d’une nouvelle récession majeure, Yves-Thomas Dorval nous a offert une autre contribution significative avec l’aide de ses collaborateurs et plusieurs membres du CPQ, en prenant le leadership d’élaborer une remarquable Feuille de route pour une relance économique sécuritaire et durable dans le cadre de la pandémie de la COVID-19. Publiée le 20 avril dernier, cette Feuille de route constitue un véritable guide pour la reprise des activités et la relance économique par la suite, pour lesquelles monsieur Dorval continuera à collaborer de manière active.

Pour consulter la biographie de M. Yves-Thomas Dorval, cliquez ici.

Read the English version

-30-

Source : Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Le CPQ annonce que M. Yves-Thomas Dorval deviendra président exécutif de son conseil d’administration et qu’il passera le flambeau à un nouveau président et chef de la direction dans le cadre d’un plan de transition à la gouvernance et à la direction de l’organisme

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements