Skip to navigationSkip to content

La nouvelle Vision stratégique du gouvernement devrait permettre le développement durable de nos ressources minières

Publié le 15 mars 2016
+ Information additionnelle
Montréal, le 15 mars 2016 – Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) appuie les principes de la nouvelle Vision stratégique du développement minier, présentée ce matin par le gouvernement du Québec. « Les engagements contenus dans cette vision stratégique, qui étaient attendus depuis longtemps par l’industrie, tiennent compte autant des besoins des entreprises que des considérants environnementaux et des impératifs d’acceptabilité sociale. Ils devront être maintenant traduits en actions concrètes par le gouvernement du Québec, qui doit contribuer à ce que l’industrie minière puisse se redresser », déclare Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ, qui souligne que cette vision est le fruit d’une concertation avec les partenaires et s’inscrit dans une démarche de développement économique durable.

En étant adaptées aux spécificités des opérations minières, les orientations identifiées par cette vision devraient permettre de valoriser davantage les ressources du Nord et de tirer profit de son potentiel avec l’application d’un cadre réglementaire moderne, prévisible et compétitif. Le CPQ souligne notamment l’accélération des autorisations requises pour le démarrage des projets, qui permettra de raccourcir les délais de traitement des demandes de permis, ainsi que l’optimisation du soutien à la R&D et aux entreprises d’exploration minière.

Rappelons que le développement minier est soumis aux aléas des cycles des minerais et doit composer avec des coûts d’infrastructures et d’approvisionnement énergétique très importants, sans compter les difficultés liées à l’éloignement des marchés et au climat rigide des régions nordiques. Il est donc tributaire de la mise en place de conditions favorables et facilitantes par le gouvernement, spécialement en tant que partie intégrante du Plan Nord.

« Le Québec peut compter sur des ressources naturelles, et notamment minières abondantes, mais il doit demeurer un endroit concurrentiel et attrayant pour l’investissement si l’on veut que ce secteur réalise son plein potentiel dans notre développement économique. Le gouvernement doit envoyer un signal de stabilité et de prévisibilité aux investisseurs, et ce, pour l’ensemble de nos ressources », conclut M. Dorval.

* * *

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 70 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

-30-

Renseignements et entrevues :
Camilla Sironi
Conseillère principale – Communications et relations avec les médias
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471
[email protected]
Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
La nouvelle Vision stratégique du gouvernement devrait permettre le développement durable de nos ressources minières

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements