Skip to navigationSkip to content

Jour de la Terre 2021: Le développement durable porteur d’avenir pour les entreprises

Publié le 22 avril 2021
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

MONTRÉAL, le 22 avril 2021 – En ce Jour de la Terre, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) constate qu’un virage historique s’amorce en matière de lutte aux changements climatiques. À travers les annonces d’aujourd’hui, les gouvernements d’ici et d’ailleurs rivalisent d’initiatives et de mesures afin de profiter de la reprise globale des activités pour implanter des bases d’une économie plus verte et durable.

« Le gouvernement du Canada a annoncé ce matin des cibles ambitieuses de réduction de GES qui contribueront à supporter la transition pour une économie verte. Cette transition représente un monde d'opportunités pour nos entreprises et notre savoir-faire, alors que le Québec a des avantages concurrentiels et se distingue depuis très longtemps comme un précurseur de cette nouvelle économie », déclare Karl Blackburn, président et chef de la direction.

De nombreux défis restent à venir alors qu’au sein du pays, les gouvernements n’emboîtent pas le pas à la même vitesse, ce qui différencie les conditions d’affaires selon la juridiction où les entreprises fonctionnent.

« Nous avons besoin de collaboration entre les ordres de gouvernements pour nous assurer que la réglementation soit efficace et qu’elle ne vienne pas court-circuiter les ambitions de nos entreprises. Les autres provinces doivent également s’assurer qu’il n’y ait pas un désavantage économique à faire sa part dans l’atteinte des objectifs de réduction de GES », ajoute M. Blackburn.

En ce sens, le CPQ a proposé une série de mesures dans sa Feuille de route pour une relance résiliente et durable 2021-2022, notamment ajouter des critères de performance environnementale dans les appels d’offres, accélérer la mise en place des protocoles d’évaluation des crédits compensatoires dans le cadre du marché du carbone, favoriser les initiatives en économie circulaire, et assurer le développement d’autres énergies renouvelables (notamment le gaz naturel renouvelable, la biomasse et la biométhanisation, l’éolien et le solaire), en sus du soutien aux filières liées à l’électrification.

Souligné dans plus de 193 pays, le Jour de la Terre démontre une évolution réelle de la prise de conscience des enjeux climatiques. Les gestes qui en découlent exigent toutefois des défis sans cesse renouvelés pour les entreprises d’ici.

« Plusieurs pays sont en voie d’adapter leurs règles d’échanges commerciaux afin d’appliquer un ajustement carbone à la frontière. Nos entreprises doivent poursuivre leurs efforts afin de s’adapter rapidement à ces changements si elles veulent demeurer compétitives et ne pas se couper de marchés essentiels pour nos exportations », conclut M. Blackburn.

La lutte aux changements climatiques est une priorité de longue date pour le CPQ qui est membre de SWITCH, l’Alliance pour une économie verte au Québec et du groupe G15+ Pour une relance solidaire, prospère et verte.

-30-

Source : Victoria Drolet
Attachée de presse
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Cell. : 438 888-3312

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Jour de la Terre 2021: Le développement durable porteur d’avenir pour les entreprises

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements