Skip to navigationSkip to content

Immigration : une augmentation insuffisante des seuils pour répondre aux besoins du marché du travail

Publié le 11 août 2019
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal le 11 août 2019 – Le mardi 13 août, à 16 h 15, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) présentera à Québec, devant la Commission des relations avec les citoyens, ses commentaires sur le cahier de consultation intitulé « La planification de l'immigration au Québec pour la période 2020-2022 ». De façon générale, le CPQ partage l’approche du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) voulant que les orientations proposées doivent permettre d’améliorer la sélection des personnes immigrantes pour qu’elles répondent davantage aux besoins du marché du travail du Québec.

« La compétitivité de nos entreprises et la stabilité de notre économie dépendent des moyens que nous mettons en place pour apporter des solutions à la crise de la rareté de main-d’œuvre qui sévit dans toutes les régions du Québec », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ. « Un processus de sélection des personnes immigrantes reposant sur un meilleur arrimage avec les besoins du marché du travail permettra à nos employeurs de disposer d’une main-d’œuvre adéquate tout en réduisant les délais actuellement dissuasifs qui ont considérablement affecté notre capacité d’attraction des meilleurs talents. »

Toutefois, nous estimons que les seuils proposés ne sont pas suffisants pour répondre aux besoins actuels et à venir en main-d’œuvre. « Nous sommes désormais en quasi-plein emploi. Il faut laisser de côté les principes qui ont guidé le processus de sélection des personnes immigrantes au cours de 20 dernières années et regarder vers l’avant. La prospérité du Québec et la vitalité des régions dépendent d’un plus grand apport de la part d’immigrants ainsi que du succès de leur intégration dans leur nouvel environnement », souligne M. Dorval.

Le CPQ rappelle que les employeurs doivent être impliqués davantage dans la réforme et la mise en place du système d’immigration au Québec. L’organisme continuera de suivre l’évolution du dossier et de travailler avec l’ensemble des parties prenantes pour s’assurer que leur voix est entendue.

Pour consulter les commentaires du CPQ, cliquez ici.

Pour consulter les faits saillants du mémoire du CPQ, cliquez ici.

Pour consulter le résumé de la présentation du CPQ devant la Commission des relations avec les citoyens, cliquez ici.

-30-

Source : Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs de toutes tailles issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Immigration : une augmentation insuffisante des seuils pour répondre aux besoins du marché du travail

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements