Skip to navigationSkip to content

« Il faut utiliser la marge de manœuvre budgétaire en faveur de la prospérité », selon le CPQ

Publié le 28 janvier 2020
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 28 janvier 2020 – Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Québec, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) a présenté hier ses recommandations au ministre des Finances, M. Éric Girard.

« L’économie du Québec affiche une bonne performance, même si tout n'est pas parfait. Alors que le gouvernement du Québec prépare son budget sur les bases d’un excédent prévu de 1,7 G$ pour 2019-2020, le CPQ souligne l’importance de maintenir la rigueur dans la gestion des finances publiques et des dépenses », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ. « De plus, alors que les incertitudes sur la scène économique internationale perdurent, le CPQ rappelle qu’il est fondamental de miser sur une utilisation judicieuse des surplus pour renforcer les piliers économiques favorisant notre prospérité durable. »

Lors de la rencontre, le CPQ a fait plusieurs recommandations au gouvernement dont :

  • Répondre à l’enjeu de la rareté du capital humain en s’assurant que le travail soit toujours payant, et ce, en particulier pour les travailleurs plus âgés qui sont admissibles aux prestations du RRQ, pour les travailleurs à temps partiel ainsi que pour les travailleurs à faible revenu.
  • Réduire les charges sur la masse salariale des employeurs, beaucoup plus élevées au Québec qu’ailleurs au Canada, pour leur permettre notamment de dégager une marge pour verser des salaires plus élevés et favoriser l’embauche et la rétention du personnel.
  • Renforcer les conditions favorables à la croissance de la productivité des entreprises, de favoriser la croissance des PME innovantes et améliorer le rendement des grandes entreprises au chapitre de l’innovation et de l’internationalisation.
  • Améliorer le classement du Québec au chapitre de la compétitivité fiscale de nos entreprises afin de rester performant sur la scène internationale et de pouvoir compter sur les exportations.
  • En matière d’allègement réglementaire (incluant la législation), s’assurer de retrouver un meilleur équilibre pour les employeurs par rapport à des modifications à venir, notamment en ce qui concerne le travail tel que la réforme en Santé et sécurité du travail, en évitant tout particulièrement des charges additionnelles pour les entreprises.
  • Revoir la politique du plus bas soumissionnaire en donnant une plus grande place à la qualité des devis et des expertises proposées.
  • Faciliter la mise en place de processus d'adjudication de contrats publics fondés sur la réelle valeur des approvisionnements et plus ouverts à l’innovation.
  • Continuer d’encourager l’électrification de notre économie.
  • Appuyer les filières industrielles émergentes, par exemple celles en énergie renouvelable ou celles favorisant l’économie circulaire.
  • Procurer le soutien, notamment financier à l’ensemble des entreprises pour accélérer leur retour sur les investissements faits dans le but de réduire leurs émissions de GES.

« Notre économie vit de profondes mutations. Les défis reliés au vieillissement démographique sont importants, autant en termes de croissance économique plus faible que de besoins croissants en santé et en soins de longue durée. En parallèle, la lutte et l’adaptation aux changements climatiques, le virage technologique et la transition énergétique nécessitent également des actions et des moyens conséquents. En somme, il faut se donner les moyens de rester compétitif et se doter de la capacité de s’adapter rapidement aux changements », conclut M. Dorval.

Les propositions du CPQ sont directement inspirées par sa plateforme économique 2018-2021 « S’allier pour la prospérité ! », pour en prendre connaissance : cliquez ici.

-30-

Source : Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs de toutes tailles issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
« Il faut utiliser la marge de manœuvre budgétaire en faveur de la prospérité », selon le CPQ

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements