Skip to navigationSkip to content

«Grande conversation nationale» sur l’aménagement du territoire: L’alliance ARIANE salue l’intention de la ministre Laforest

Publié le 20 février 2020
+ Information additionnelle

Québec, le 20 février 2020 – Deux ans jour pour jour après le Forum « Savoir où on s’en va », l’alliance ARIANE salue les déclarations de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, madame Andrée Laforest, qui appelle à une « grande conversation nationale » sur l’aménagement du territoire. Cette démarche devra mener à une vision d’ensemble rassembleuse et cohérente qui favorisera une meilleure mise en valeur du territoire québécois.

L’alliance ARIANE fédère depuis 2015 des forces vives de tout horizon afin que l’aménagement et l’urbanisme deviennent prioritaires au Québec. Le 20 février 2018, le Forum « Savoir où on s’en va » a réuni 150 leaders québécois des secteurs de l’environnement, de la santé, de la culture et du monde des affaires, des élus municipaux ainsi que des représentants des quatre partis politiques présents à l’Assemblée nationale. Coprésidé par la médaillée olympique et ambassadrice des saines habitudes de vie Sylvie Bernier, et par Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec, ce forum a mené à l’élaboration d’une feuille de route en quatre étapes. Les éléments qui devraient faire partie intégrante de la première Politique nationale d’aménagement du territoire y sont détaillés : pacte territorial, vision pour le territoire, principes fondamentaux, objectifs prioritaires, exemplarité de l’État, suivi et évaluation.

La proposition de la ministre Laforest de tenir une grande conversation nationale s’inscrit en toute cohérence avec les premières étapes identifiées dans la feuille de route. L’alliance ARIANE offre donc toute sa collaboration à la ministre et au gouvernement afin d’amorcer une démarche à la hauteur des défis auxquels le Québec doit faire face et d’élaborer une vision cohérente et rassembleuse en matière d’aménagement du territoire.

Citations

« L’aménagement de nos milieux de vie, afin que ceux-ci nous permettent plus facilement de faire des choix sains et santé, est une des mesures de prévention en santé les plus structurantes. Pour que les environnements soient favorables aux saines habitudes de vie et qu’ils nous permettent d’être en meilleure santé, de bouger au quotidien, d’avoir facilement accès à une saine alimentation et d’assurer une qualité de vie à tous et à long terme, nous devons tous travailler ensemble, dans la même direction » – Sylvie Bernier, championne olympique, présidente des tables québécoises pour la saine alimentation et pour les saines habitudes de vie et coprésidente du Forum de 2018 « Savoir où on s’en va »

« Il est évident que nous devons repenser l’aménagement de notre territoire afin d’optimiser les répercussions économiques et sociales positives tout en minimisant notre impact négatif sur l’environnement. Une grande conversation sur le sujet permettra non seulement de dresser un portrait réel de la situation et de faire des choix éclairés, mais également de mettre en place des mesures concrètes permettant d’agir rapidement. » – Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec et co-président du Forum « Savoir où on s’en va »

« L’annonce d’une conversation nationale sur l’aménagement du territoire est plus que saluée par notre Association. Le Québec d’hier, d’aujourd’hui et de demain mérite cette réflexion collective et la mise en œuvre de gestes conséquents et cohérents. Le Québec est une mosaïque de territoires et nos collectivités, tant rurales, régionales que métropolitaines doivent s’outiller pour répondre aux enjeux multiples auxquels elles sont confrontées. » – Cynthia Boucher, présidente de l’Association des aménagistes régionaux du Québec

« Ici comme ailleurs, le territoire est, avec sa culture, le premier patrimoine vivant d’une nation. Au Québec, il a longtemps été traité comme un élément secondaire, voire un accessoire d’une certaine vision du développement. Cela nous a rendus négligents envers ce patrimoine, son bon usage et son avenir. L’annonce de la ministre Laforest apporte non seulement l’espoir de corriger cette situation, mais encore de doter le Québec et ses communautés d’une vision d’ensemble d’aménagement du territoire qui fasse de ce patrimoine l’allié incontournable de notre avenir collectif. Au travail! » – Dinu Bumbaru, Héritage Montréal

« La création de milieux de vie inspirants et adaptés aux défis auxquels nous faisons face en matière d’inclusion sociale, de lutte contre les changements climatiques ou de préservation de notre patrimoine, est au cœur des préoccupations de l’Ordre des architectes du Québec. Nous espérons que la réflexion souhaitée par la Ministre Laforest saura rassembler les Québécois autour d’une politique durable de l’aménagement de notre territoire qui assurera une meilleure cohérence dans les actions posées au sein de nos communautés. » – Pierre Corriveau, président de l’Ordre des architectes du Québec

« On ne peut que se réjouir de l’intention du gouvernement du Québec d’entamer une conversation au sujet de l’aménagement du territoire — celle-ci sera en effet essentielle pour la suite des choses! Toutefois, le gouvernement devrait entreprendre cette dernière en amont du chantier de révision de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (LAU), qui se met actuellement en branle. Car même si cette dernière est louable et nécessaire, elle ne saurait venir, à elle seule, à bout des incohérences qui jalonnent nos manières de bâtir et de vivre notre territoire. » – Sylvain Gariépy, président de l’Ordre des urbanistes du Québec

« Le Québec est mûr pour se doter d’une réelle vision en matière d’aménagement du territoire. Trop de décisions ont été prises à la pièce au fil des ans et ont mené à un gaspillage irréversible de cette précieuse ressource qu’est le territoire agricole. L’ensemble des acteurs de la société civile sont prêts à travailler ensemble pour trouver des solutions et définir cette vision avec la ministre Laforest et le gouvernement. Le Québec peut et doit faire mieux dès maintenant en matière d’aménagement. » – Marcel Groleau, président général, Union des producteurs agricoles

« La manière dont nous occupons notre territoire a un impact direct sur les émissions de gaz à effet de serre, la protection des milieux naturels, des écosystèmes et des terres agricoles, la vulnérabilité aux changements climatiques, le transport et la congestion routière, et sur la santé et la qualité de vie des gens. Notre territoire est notre ressource la plus précieuse, et une grande conversation sur son aménagement est la pierre d’assise de beaucoup de nos objectifs d’avenir. » – Karel Mayrand, directeur général, Québec et Atlantique, Fondation David Suzuki

« En initiant la réflexion sur l’aménagement durable, la ministre fait un grand pas dans la bonne direction et démontre sa réelle considération pour un enjeu déterminant de notre société. Une politique d’aménagement durable sera un tremplin pour que toutes les collectivités, d’un bout à l’autre du Québec, puissent affirmer leurs spécificités et leurs couleurs, tout en s’inscrivant dans une vision rassembleuse. Une vision qui inclut la protection des milieux naturels et agricoles, la valorisation des modes de transports actifs et collectifs, ainsi que la vitalité sociale, culturelle et économique de toutes les régions. » – Isabelle Poyau, directrice par intérim, Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec

« La société québécoise ne peut plus se permettre de continuer son développement sans une Politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Une vision d’ensemble cohérente et émergeant d’un consensus fort doit guider les décisions urbanistiques, tant pour les villes, les villages que les régions nordiques. » – Ron Rayside, architecte

« Un aménagement du territoire plus cohérent est nécessaire et incontournable pour atteindre plusieurs de nos grands objectifs collectifs: lutter contre les changements climatiques et s’y adapter, rendre les réseaux de transport plus efficaces et promouvoir la santé publique, par exemple. La ministre Andrée Laforest admet qu’il faut agir, c’est très bien. La société civile sera de la partie pour participer à ce chantier tant attendu afin de rendre le Québec et ses collectivités plus durables, prospères et résilients. » – Christian Savard, directeur général, Vivre en Ville

-30-

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme.

Le comité directeur de l’alliance ARIANE comprend l’Association des aménagistes régionaux du Québec, l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des urbanistes du Québec, l’Union des producteurs agricoles, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Vivre en Ville, Action patrimoine et l’Association des architectes paysagistes du Québec ainsi que plusieurs experts.

Renseignements
Samuel Pagé-Plouffe
[email protected]
514.714.6762

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
«Grande conversation nationale» sur l’aménagement du territoire: L’alliance ARIANE salue l’intention de la ministre Laforest

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements