Skip to navigationSkip to content

Coup d'envoi d'un mouvement de prospérité au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Publié le 25 mai 2015
+ Information additionnelle
Alma, le lundi 25 mai 2015 — Parce que la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean souhaite se propulser économiquement, elle joint de facto le mouvement PROSPERITE.QUEBEC, une campagne de mobilisation apolitique mise sur pied par le Conseil du patronat du Québec (CPQ) et destinée à encourager la création de richesse dans une perspective de développement durable, à valoriser l’entrepreneuriat et l’innovation, à stimuler le goût du risque et de la réussite. Et, pour donner de l’impulsion à cette initiative et la faire rayonner partout sur le territoire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, deux personnalités du monde des affaires, Jean-Sébastien David et Mélanie Paul, respectivement chef de l’exploitation chez Arianne Phosphate et vice-présidente de Groupe ADL ainsi que coprésidente de la Chambre de commerce de Roberval, ont accepté d’agir comme ambassadeurs régionaux.

[caption id="attachment_6344" align="alignnone" width="670"] Dans l'ordre, Yves-Thomas Dorval, PDG du CPQ; Jean-Denis Toupin, PDG de Proco; Dave Gosselin, président de l'Association des Chambres de commerce de la région; Mélanie Paul, vice-présidente de Groupe ADL, co-présidente de la Chambre de commerce de Roberval et tête d'affiche régionale de la campagne; le maire d'Alma, Marc Asselin; Guillaume Langlois, co-président de la campagne PROSPERITE.QUEBEC, ainsi que Keyven Ferland, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Lac-St-Jean-Est.[/caption]

« La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean dispose de tous les atouts pour créer de la richesse : main-d’œuvre compétente et talentueuse, leaders visionnaires et innovants, ressources naturelles abondantes, infrastructures stratégiques, établissements d’enseignement bien impliqués. Aujourd’hui, je suis heureux que les forces vives de la région adhèrent à la Campagne avec un enthousiasme aussi grand, et de voir une communauté se mobiliser avec autant de conviction », a souligné le président-directeur général du CPQ, Yves-Thomas Dorval, présent à Alma pour donner le coup d’envoi régional à la campagne PROSPERITE.QUEBEC.

Monsieur David et madame Paul auront du pain sur la planche au cours des prochains mois. Ils devront sensibiliser la communauté d’affaires et la région aux vertus de la prospérité, inviter d’autres personnalités à poursuivre le mouvement, valoriser les retombées des initiatives entrepreneuriales, encourager un dialogue social constructif autour des projets émergents et, surtout, prendre un engagement concret en faveur de la prospérité. Plus concrètement, monsieur David a annoncé son intention de favoriser les entrepreneurs locaux dans la construction de la mine d’Arianne tandis que madame Paul souhaite redémarrer un nouveau projet créateur d’emplois dans sa communauté.

« Jean-Sébastien David et Mélanie Paul incarnent parfaitement les valeurs qui sous-tendent la Campagne : des entrepreneurs accomplis bénéficiant d’une excellente notoriété, des personnes carburant à l’innovation et des personnalités engagées au sein de leur communauté. À travers eux, nous reconnaissons la fierté, l’acharnement et la détermination des Saguenéens et des Jeannois », a affirmé Guillaume Langlois, coprésident national 2015 de la campagne PROSPERITE.QUEBEC.

INVESTIR ET S’INVESTIR
Le Québec accuse un important recul, notamment au chapitre du PIB par habitant qui se situe à 36 216 $, comparativement à une moyenne canadienne de 43 472 $, un écart dépassant 7 000 $. Le revenu personnel disponible place le Québec à l’avant-dernier rang au Canada, tout juste devant l’Île-du-Prince-Édouard. Par ailleurs, le Québec doit affronter plusieurs enjeux, notamment le vieillissement démographique accéléré, la dette la plus élevée au Canada ainsi qu’une intensité entrepreneuriale et une productivité plus faibles.

Visiblement, il faut se retrousser les manches et se donner le goût de la prospérité pour maintenir, voire augmenter, notre niveau de vie. Imaginons un instant que l’on réussirait à combler la différence : l’équivalent de 58 milliards de dollars seraient injectés dans l’économie québécoise. Toutes proportions gardées, cela représenterait une somme dépassant 2 milliards de dollars au Saguenay–Lac-Saint-Jean!

« J’endosse pleinement cette campagne et j’accepte d’investir temps et énergie parce que j’ai le goût du meilleur pour ma région. J’ai le goût que les jeunes reviennent s’établir ici après leurs études, que nos travailleurs puissent bénéficier des meilleures conditions d’emploi et que l’on s’enrichisse collectivement. J’ai le goût qu’on énumère les raisons qui militent en faveur de la réalisation de projets économiquement porteurs plutôt que chercher des prétextes pour les enterrer », a mentionné Jean-Sébastien David.

« Ayant commencé ma carrière comme intervenante sociale, j’ai toujours voulu jouer un rôle important dans l’épanouissement social de ma communauté. Un jour, j’ai pris la décision de joindre l’entreprise familiale, car mon père m’a expliqué que l’une des meilleures façons de travailler à l’amélioration de la qualité et du niveau de vie de nos concitoyens passait par la création de richesse et d’emplois. Une personne qui travaille est une personne fière, qui peut s’épanouir et développer son plein potentiel. La prospérité, c’est ce qui rend tout le reste possible : elle nous apporte la liberté et le pouvoir de faire nos propres choix, de financer nos services publics et de mettre en place des mécanismes de protection sociale pour les plus vulnérables », a ajouté Mélanie Paul.

Les deux ambassadeurs pourront compter sur l’appui indéfectible du Regroupement des Chambres de commerce du Saguenay–Lac-Saint-Jean, qui entend moduler plusieurs éléments de sa programmation des 36 prochains mois à la sauce PROSPERITE.QUEBEC, et avec la couleur du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

PROSPÉRER, UN GESTE À LA FOIS !
Histoire de mobiliser le plus grand nombre de personnes, chacun des deux ambassadeurs devra mettre au défi trois personnalités régionales qui devront poser un geste concret en faveur de la prospérité et le communiquer sur la place publique. Création de nouveaux emplois, approvisionnement auprès d’un fournisseur local, intégration en emploi des clientèles sous-représentées sur le marché du travail, participation à un programme de mentorat pour favoriser l’éclosion de nouveaux entrepreneurs, mesure pour stimuler l’achat local, toutes les initiatives sont les bienvenues pourvu qu’elles contribuent à créer de la prospérité et respectent les principes du développement durable. Les trois personnes désignées devront lancer le défi à trois nouvelles personnes, et ainsi de suite.

Au cours de la conférence de presse, Jean-Sébastien David a sélectionné Mario Bilodeau (Bilodeau Fourrures), Jean-Denis Toupin (Proco) et Luc Boivin (Fromagerie Boivin), tandis que Mélanie Paul a lancé le défi à Carl Côté (Groupe Conseil Nutshimit), Sandra Paradis (Excavation Michel Paradis et Felco) et Anick Rousseau (Home Hardware).

« N’oublions jamais que la prospérité est l’affaire de tous, et que c’est l’addition de petits gestes qui fera la différence », a renchéri Yves-Thomas Dorval.

« Comme citoyens, nous devons réaliser l’extraordinaire potentiel que le Québec et ses régions offrent. Que nous soyons entrepreneurs, investisseurs ou créateurs, nous devons favoriser l’émergence de nouvelles entreprises qui créeront des emplois de qualité. Mettons notre audace à contribution », a conclu Guillaume Langlois.

Sources:
Jean-François Lemieux
Conseiller - Communications
Conseil du patronat du Québec
514 546-5478

Kathleen Voyer
Directrice générale
Chambre de commerce et d’industrie Lac-Saint-Jean Est
418 662-2734, poste 2132
Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Coup d'envoi d'un mouvement de prospérité au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements