Skip to navigationSkip to content

Commentaires du CPQ sur le PL 70 - Loi visant à permettre une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi ainsi qu’à favoriser l’intégration en emploi

Publié le 27 janvier 2016
+ Information additionnelle
Montréal, le 27 janvier 2016 – Le CPQ présentera aujourd’hui ses commentaires sur le projet de Loi 70, Loi visant à permettre une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi ainsi qu’à favoriser l’intégration en emploi, devant la Commission de l’économie et du travail de l’Assemblée nationale.

« Le CPQ souscrit aux grands objectifs du projet de loi et à la volonté de faire de l'adéquation formation-emploi un enjeu prioritaire. D’ailleurs, un élément particulièrement intéressant est la reddition de comptes qui vise à ce que les divers ministères soient directement impliqués, afin que leurs politiques tiennent compte des besoins du marché du travail », estime Yves-Thomas Dorval, président directeur général du CPQ.

Un renforcement du rôle de la CPMT bienvenu

Le CPQ a toujours exercé un leadership soutenu dans les dossiers reliés à l’adéquation formation-emploi et à la formation professionnelle de la main-d’œuvre. Ce faisant, il est heureux de constater que la mission de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), sur laquelle il siège, se verra renforcer par un rôle plus stratégique pour éclairer le gouvernement sur l’évaluation des besoins et de la performance en matière de programmes de soutien à la formation.

Un accent sur la formation des personnes sur le marché du travail à maintenir

Il est important et logique de prendre en considération la main-d’œuvre future. Il faut rappeler toutefois que le ministère de l’Éducation dispose déjà de budgets à cet égard. Il faut donc, dans le contexte du PL70, conserver l’accent sur la formation de la main-d’œuvre avec un lien d’emploi, d’autant plus que le Québec accuse déjà un retard comparativement aux autres provinces canadiennes au niveau de la formation de ces personnes, et ce, malgré sa loi sur le développement des compétences (loi du 1%).

Regrouper Emploi-Québec avec Services Québec? Pourvu que les gains d’efficience soient au rendez-vous

Le CPQ ne s’oppose pas au regroupement d’Emploi-Québec avec Services Québec, dans un objectif d’efficacité et d’efficience, pourvu que les services de formation en emploi et l’approche service à la clientèle soient préservés et que les sommes actuellement perçues d’Ottawa pour servir sa mission demeurent bien consacrées à la même vocation.

Objectif Emploi : un programme pour briser la spirale de l’échec

À propos du programme Objectif Emploi, le CPQ considère qu’il va de soi, autant au bénéfice des individus que des employeurs, qu’il faut appuyer toute mesure dont le principe sous-tend d’offrir plus d’accompagnement et d’appui aux personnes aptes au travail afin qu’elles se trouvent un emploi. Évidemment, ce principe devra faire l’objet de clarification à l’intérieur d’une réglementation qui se devra d’être à la fois intelligente, efficiente et empathique.

Au-delà du PL70, un budget provincial qui devra se soucier de la place des stages en milieu de travail

Il faudrait analyser quels sont les meilleurs moyens pour encourager le recours accru à des stages. Le CPQ propose le règlement sur l’exemption. L'OCDE, qui recommande la mise en place accrue des stages en milieu de travail, a également analysé les meilleures pratiques dans ce domaine et proposé les approches suivantes:

  • Bonifier le crédit d'impôt. C'est la solution adoptée actuellement au Québec. Il faudrait le bonifier pour encourager davantage les entreprises à recourir aux stages.

  • Accroître la mesure de subventions salariales pour la clientèle d'assistance sociale apte au travail afin d'y associer l'insertion en emploi, avec un programme de formation structurée.

  • Envisager la réduction des cotisations sociales.


* * *

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 70 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

-30-

Renseignements et entrevues :
Benjamin Laplatte
Directeur principal – Affaires publiques et développement corporatif
Cell. : 438.886.9804
514.288.5161 (poste 235)
[email protected]
Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Commentaires du CPQ sur le PL 70 - Loi visant à permettre une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi ainsi qu’à favoriser l’intégration en emploi

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements