Skip to navigationSkip to content

Clause de droits acquis des étudiants étrangers et des travailleurs temporaires : une ouverture appréciée

Publié le 06 novembre 2019
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

Montréal, le 6 novembre 2019 – Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) accueille positivement la clause de droits acquis annoncée ce matin par le ministre de l’Immigration, Simon Jolin-Barrette, pour les étudiants étrangers et les travailleurs temporaires déjà établis sur le territoire québécois.

« L’intégration des immigrants au sein du marché du travail est plus facile lorsqu’ils sont déjà établis et contribuent déjà activement à notre tissu social et économique. Dans un marché compétitif en pleine mutation, et alors que le Québec manque cruellement de main-d’œuvre, nous n’avons pas le luxe de perdre des cerveaux » affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ.

L’organisme est toujours d’accord avec le principe sous-jacent le Programme d’expérience québécoise (PEQ) en immigration, qui veut mieux arrimer les diplômés aux besoins du marché du travail afin d’accroître le nombre de personnes qualifiées en cette période de rareté de main-d’œuvre. Mais ce processus ne doit pas représenter un obstacle additionnel et alourdir davantage le système, alors que ce qu’on recherche c’est de la flexibilité et de la capacité d’adaptation rapide des processus d’immigration face aux évolutions galopantes d’un marché de l’emploi compétitif et ouvert sur le monde. C’est d’ailleurs pourquoi le CPQ réitère le besoin d’alléger les critères du niveau de français exigé.

Le CPQ rappelle aussi que, quelle que soit la voie d’entrée pour les candidats à l’immigration, ceux-ci se heurtent à la limite de nombre maximum de ressortissants étrangers pouvant s’établir au Québec établie par le gouvernement. C’est pourquoi le CPQ et l’ensemble du milieu des affaires continuent de réclamer une hausse du nombre d’immigrants admis. Dans le contexte actuel du marché du travail qui affecte toutes les régions du Québec, la cible d’admission entre 43 000 et 44 500 personnes immigrantes annoncée pour 2020 est nettement insuffisante.

-30-

Source : Nadine Légaré
Conseillère principale – Communications et relations médias
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Bureau : 514-288-5161 poste 243
Cell. : 514-265-5471

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs de toutes tailles issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Clause de droits acquis des étudiants étrangers et des travailleurs temporaires : une ouverture appréciée

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements