Skip to navigationSkip to content

Budget fédéral 2021-2022 : électrochoc pour une relance verte et durable

Publié le 19 avril 2021
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

MONTRÉAL, le 19 avril 2021 – Le Conseil du patronat du Québec (CPQ) accueille favorablement le dépôt du budget fédéral présenté par la vice-première ministre et ministre des Finances, Mme Chrystia Freeland. Prévoyant investir dans les infrastructures, le développement des technologies vertes et des incitatifs pour le virage numérique des entreprises, le gouvernement s’assure de jouer sur tous les niveaux.

« Avec la crise sanitaire qui pèse toujours sur notre économie, le gouvernement fédéral vise juste avec les programmes d’aide aux entreprises, notamment les prolongements de la Subvention salariale d’urgence et de l’aide d’urgence pour le loyer, de même que la création du Programme d’embauche pour la relance. Quant aux sommes significatives en innovation et en initiatives vertes, elles sont d’excellents signaux en faveur de la relance économique. Avec ce budget, on prépare clairement le terrain pour la reprise que nous souhaitons tous », explique Karl Blackburn, président et chef de direction du CPQ.

Des priorités aux bonnes places

L’innovation sort grande gagnante de ce budget, puisque les sommes qui soutiennent les investissements sont aussi substantielles que diversifiées. Plus de 11 milliards permettront d’aider les petites et moyennes entreprises à entrer dans l’ère numérique et à tirer parti de nouvelles possibilités technologiques; ces montants aident aussi à la recherche et l’innovation et à soutenir l’économie numérique.

Le CPQ note positivement les mesures pour le secteur aérospatial qui totalisent 2 milliards par le biais du Fonds stratégique pour l’innovation et de l’Initiative de relance régionale pour l’aérospatial. Bien que les besoins soient énormes après l’année de profondes turbulences, ces sommes représentent clairement une bouffée d’air pour les entreprises de ce secteur hautement stratégique pour le Québec.

Le budget fédéral prévoit aussi des mesures pour soutenir certains groupes plus touchés par la crise, c’est-à-dire les femmes, les étudiants, les travailleurs essentiels et ceux à faible revenu, et la revitalisation des secteurs comme le tourisme, les arts et la culture.

Un tournant vert plein de promesses

Le virage proposé en faveur de l’économie verte donne une impulsion considérable aux entreprises. Les montants prévus dépassent les 18 milliards et englobent une vaste série de mesures structurantes, dont 8 milliards de dollars sur sept ans pour appuyer des projets de décarbonisation. Notons également le soutien aux entreprises qui développent des technologies à zéro émission, qui bénéficieront d'une réduction de 50% de leur taux d’imposition.

Des enjeux à surveiller

Bien qu’une analyse plus approfondie demeure nécessaire, le CPQ apporte certaines nuances à sa première lecture du budget. D’abord, il déplore que la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) prolongée de 12 semaines ne soit pas assortie d’incitatifs à court terme pour la formation et le retour au travail. Toutefois, les nouvelles possibilités de formation et d’emploi pour les jeunes et les travailleurs en 2021 sont intéressantes. Une mise en garde est aussi à faire quant à l’impact de la hausse indirecte de l’impôt des grandes entreprises.

De plus, le gouvernement fédéral devra entamer rapidement une réflexion sur le contrôle des déficits et du poids de la dette publique, avec le prolongement de programmes sociaux assez costauds.

« Ce budget envoie le bon message aux entreprises. Un éventail de moyens semble à leur disposition pour faire face à la situation exceptionnelle dans laquelle elles se retrouvent. Il faudra s’assurer que le déploiement de ces outils leur permettra d’innover et de saisir les opportunités ici même tout comme à l’international », ajoute Karl Blackburn.

-30-

Source : Victoria Drolet
Attachée de presse
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Cell. : 438 888-3312

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Budget fédéral 2021-2022 : électrochoc pour une relance verte et durable

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements