Skip to navigationSkip to content

Blocages routiers: des implications qui vont au-delà de l’économie

Publié le 11 février 2022
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

MONTRÉAL, le 11 février 2022 – Après le point de presse du premier ministre du Canada Justin Trudeau, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) juge l’approche du gouvernement fédéral timide pour mettre fin au blocage du pont Ambassador et aux barrages des autres axes routiers transfrontaliers. Alors que les chaînes logistiques sont mises à mal par la pandémie, l’économie du pays ne peut se permettre de voir les principaux points de passage des marchandises transitant entre le Canada et les États-Unis être totalement bloqués. Le premier ministre ne donne aucune idée de quand aura lieu une vraie sortie de crise et ne semble pas amener de nouvelles solutions à court terme.

Le droit de manifester est un droit fondamental, mais il ne peut s’exercer au détriment de l’ordre public ou avoir des impacts démesurés sur l’économie.

La situation actuelle démontre un ras-le-bol généralisé d’une bonne partie de la population après plus de deux ans de restrictions liés à la pandémie. Afin de garder la population unie, les gouvernements ont le devoir d’accompagner toutes restrictions des libertés individuelles et des activités économiques par des arguments démontrant leur pertinence en termes sanitaires.

« On comprend tout à fait l'écœurantite aiguë des manifestants et de la population en général, mais prendre d’assaut l’économie n’est pas la solution. On est tous dans le même bateau dans cette crise. La gestion de la pandémie a évidemment généré des frustrations et on les partage, mais peut-être est-il temps de revoir notre approche pour préserver la paix sociale », affirme M. Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ.

« Combien de temps cela va-t-il perdurer? Chaque jour est un jour de trop et des pertes immenses pour notre économie. Il ne faudrait pas amplifier la baisse de confiance envers nos institutions démocratiques », ajoute M. Blackburn.

-30-

Source : Victoria Drolet
Conseillère principale – Affaires publiques et gouvernementales
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Tel. : 514-288-5163
Cell. : 438-888-3312

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Blocages routiers: des implications qui vont au-delà de l’économie

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements