Skip to navigationSkip to content

Une symbiose au service des affaires

Depuis quelques années, il a beaucoup été question de l’importance des nouvelles technologies pour le commerce de détail. Et nous sommes aux premières loges lorsqu’il faut inciter les détaillants à adopter le virage technologique. Toutefois, l’envers de la médaille nous apparait tout aussi fondamental et digne de mention : les technologies, elles aussi, dépendent énormément du brique et mortier. De plus en plus, les exemples nous montrent que chacun a finalement besoin de l’autre, sinon pour vivre, du moins pour se démarquer et prospérer.

Nous avons entendu des spécialistes déclarer que les technologies allaient en somme venir au secours des commerçants. Que le salut, dans un univers dominé par les tablettes et autres cellulaires, passerait inévitablement par les technologies. À bien y penser, l’analyse n’est pas fausse du tout. Les technologies supportent en effet les commerçants alors que le consommateur a considérablement changé. Ce dernier est branché en permanence, il est informé, il possède désormais un sens aigu pour la recherche. Si nous reconnaissons que les technologies servent bien les commerçants, l’inverse est actuellement aussi vrai : le commerce de détail sert fort bien les technologies.

Le brique et mortier devient le support d’une technologie qui ne demande qu’à trouver des applications concrètes. Imaginez la plus magnifique plateforme « POS » sans magasins. Imaginez une expérience en réalité virtuelle entièrement dénuée du contact humain pour en apprécier toute la valeur. Pour avoir l’occasion de rencontrer souvent des startups, leur plus grande difficulté n’est pas dans la programmation ou dans la vulgarisation de ce que fait leur plateforme. Non, c’est à la question « avez-vous déjà testé votre solution chez un détaillant ».

La relation entre les technologies et les détaillants est interdépendante, voire symbiotique. L’un ne connaitra pas d’essor véritable sans l’autre. La technologie sert bien le détaillant brique et mortier toutefois, c’est par ce même brique et mortier que les technologies peuvent vraisemblablement s’exprimer et gagner en popularité. Il faut donc un raffiner son point de vue quand il est question de toute l’expérience client : c’est un savant dosage entre une technologie parfaitement maitrisée et une nécessaire présence humaine dans un magasin. Voilà une symbiose qui sert bien les affaires !

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Une symbiose au service des affaires

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements