Skip to navigationSkip to content

Tous unis pour la persévérance scolaire

Publié le 08 février 2019
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Information additionnelle

C’est dans les écoles que se bâtit l’avenir de notre société et de nos entreprises. Il faut cultiver la soif d’apprendre et d’entreprendre, et ce à tout âge, car ce sont nos jeunes qui seront les entrepreneurs ainsi que les travailleurs de demain. Il faut que nous les encourageons tous à persévérer dans leurs études afin de les voir arriver sur le marché du travail avec la formation adéquate. Rappelons qu’au cours des dix prochaines années, c’est environ un million et demi d’emplois au net qui sera à combler et qu’un peu plus de 50% des personnes qui occuperont ces emplois sont actuellement sur les bancs d’école. Il devient donc primordial que tous, incluant le milieu des affaires, contribuent activement à encourager la persévérance scolaire.

Plusieurs de nos membres supportent la persévérance scolaire, et nous souhaitions saisir l’occasion pour unir nos voix et encourager les étudiants d’aujourd’hui, la relève de demain!

Le maritime, une industrie qui en fait plus pour la persévérance!

Les métiers maritimes sont méconnus ou font souvent l’objet d’idées reçues. De fait, c’est une voie peu empruntée par les jeunes quand vient le temps de choisir leur orientation scolaire qui guidera leur choix de carrière. C’est pourquoi la Sodes, dans le cadre de sa campagne de promotion de l’industrie maritime, met en œuvre des actions afin de mieux faire connaître ces différentes carrières. Des métiers qui dépassent largement les frontières de l’emploi ou de l’occupation professionnelle. Travailler dans le secteur maritime, c’est plonger dans un univers à part entière. Un univers riche, varié et pétillant qui gagne à être connu et qui le rend bien à ceux qui l’ont choisi!

Les compagnies maritimes sont des employeurs de premier choix qui offrent des conditions de travail et des salaires bien au-dessus de la moyenne québécoise. Ils sont aussi fréquemment récompensés pour leur engagement à l’égard de leur communauté et de leurs employés. D’ailleurs, chaque année, l’industrie offre des stages à plusieurs étudiants, lesquels, lorsque l’occasion se présente, acceptent de prolonger l’expérience en acceptant l’offre d’emploi qui leur est faite.

En amont, l’industrie maritime soutient les étudiants appelés à devenir, demain, ses employés ou ses partenaires. Depuis 2016, la Sodes offre un coup de pouce à des étudiants par le biais de deux bourses de 1 500 $ chacune remise annuellement. La première, qui s’adresse aux étudiants du 2e cycle ou du 3e cycle, vise le soutien de la recherche dans des domaines reliés aux enjeux auxquels l’industrie fait face.

La deuxième, quant à elle, est remise à un étudiant de l’Institut maritime du Québec, qui, malgré les difficultés rencontrées, démontre un engagement marqué dans ses études et est pleinement impliqué dans sa réussite.

Pour l’industrie maritime, l’encouragement à la persévérance scolaire est naturel, il est une prémisse pour attirer les talents et un avant-goût des conditions de travail qu’elle a à offrir.

  • Nicole Trépanier, présidente-directrice générale de la Société de développement du Saint-Laurent
    SODES

Persévérer en éducation : un cadeau pour soi et pour toute la société!

Pourquoi obtenir des diplômes? Parce que le décrochage scolaire est une perte immense; d’abord pour l’individu, qui se prive du meilleur moyen de combattre la pauvreté et l’exclusion, et ensuite pour la société, qui perd un talent en devenir. La persévérance scolaire, c’est un des plus beaux cadeaux que l’on se fait et que l’on offre à la société tout entière.

À mes yeux, cette célèbre citation du 35e président des États-Unis, John F. Kennedy, résume fort bien l’effet généré par l’éducation : « Let us think of education as the means of developing our greatest abilities, because in each of us there is a private hope and dream which, fulfilled, can be translated into benefit for everyone and greater strength for our nation. »

Comme professeur universitaire pendant 18 ans, j’ai eu le privilège de côtoyer des milliers d’étudiants motivés et allumés. Aujourd’hui, je collabore avec plus de 2 500 collègues passionnés et talentueux chez Raymond Chabot Grant Thornton qui se sont donné, avec l’éducation, les moyens pour réaliser leurs ambitions et leurs rêves les plus chers.

Le Québec ne peut se permettre de demeurer dernier de classe au Canada en matière de décrochage scolaire au secondaire. Nous devons insister sur l’importance de l’éducation à chaque occasion que nous avons. Il faut valoriser l’apprentissage, reconnaître le travail des enseignants, encourager la persévérance et appuyer les initiatives de sports-études et d’arts-études. Promouvoir le succès scolaire, c’est une condition de réussite pour tous les Québécois et pour un Québec innovant, créatif et compétitif!
- Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton
RCGT

La persévérance scolaire : pour la prospérité et l’innovation

Pour moi, la persévérance scolaire c’est d’aller jusqu’au bout de ce qu’on a commencé. C’est se donner la chance d’avoir de meilleures capacités pour faire face aux aléas de la vie et pour s’assurer de meilleures conditions de vie et un avenir plus certain. C’est se donner la chance de faire partie des gagnants et de mieux contribuer à la société.

La persévérance scolaire, c’est comme le premier rite de passage qui te prouve que tu es capable de finir ce que tu as commencé, que tu es capable d’accomplir quelque chose qui te prépare à d’autres accomplissements.

C’est une des nécessités pour une société prospère et innovante.

  • Josée Méthot, présidente-directrice générale de l'Association minière du Québec
    AMQ

Persévérance scolaire : les gouvernements de proximité au cœur de la réussite des jeunes!

C’est avec empressement que j’ai accepté de prendre part aux Journées de la persévérance scolaire 2019. Comme ancien directeur d’école et ancien enseignant, je connais bien cette jeunesse entreprenante et dynamique qui ne demande qu’à avoir les bons outils pour réussir, et j’ai vu trop souvent le talent se heurter aux difficultés qu’encourage le manque de soutien.

Les Journées de la persévérance scolaire sont un bon moment pour rappeler que la réussite de la jeunesse québécoise est notre responsabilité à toutes et tous. C’est aussi l’occasion de célébrer celles et ceux qui épaulent nos jeunes au quotidien. Parents et familles, éducateurs, professionnels, professeurs, directions des écoles, tous font, en première ligne, la différence et permettent le développement du plein potentiel des enfants.

À tous ces artisans de la réussite scolaire, je dis, au nom des municipalités et de toute l’équipe de l’Union des municipalités du Québec, merci. Votre travail est essentiel et doit être reconnu.

À la jeunesse débordante de talent du Québec, je dis, nous sommes fiers de toi. L’échec est souvent passager et l’effort toujours récompensé sur le chemin du succès.

  • Alexandre Cusson, président de l'Union des municipalités du Québec et maire de Drummondville
    UMQ

L’éducation au cœur de notre société

Toute réussite, qu’elle soit scolaire ou parascolaire, part d’abord et avant tout par l’action de persévérer.

La persévérance scolaire c’est faire preuve d’une grande détermination et démontrer, chacun à sa façon, la capacité à se dépasser, à oser, et surtout, à ne jamais abandonner.

À cette action de persévérer vient se greffer tout un éventail de ressources et d’intervenants qui œuvrent dans divers écosystèmes. Par exemple, la création d’alliances fortes entre les milieux d’affaires et scolaires est un excellent levier de mobilisation pour la grande mission de l’Éducation. La rencontre de ces milieux permet de partager les connaissances et de développer une lecture commune du travail collaboratif à réaliser en faveur de la persévérance scolaire des jeunes.

Cette approche s’inscrit dans les démarches privilégiées par le CPQ qui visent notamment à favoriser des systèmes d’enseignement agiles.

L’Éducation doit être une priorité pour notre société. Les succès qui en découlent sont le reflet d’une collectivité forte, en santé et ouverte sur le monde. Souhaitons-nous comme société, une priorité convergente, au-dessus de toute concurrence et partisanerie pour nos jeunes, à travers l’Éducation accessible à tous, ce qui aura pour effet à travers le temps :
- de régler certains enjeux de société comme la santé
- d’assurer la prospérité du Québec ‘’Ensemble’’!

  • Denis Deschamps, président et chef de la direction de DRAKKAR
    Drakkar

Pour bâtir un avenir meilleur

C’est un grand honneur pour moi de témoigner dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire. Je tiens d’ailleurs à remercier le Conseil du patronat du Québec de me donner l’occasion de le faire le plus humblement possible.

En tant que directrice générale d’une grande association de l’industrie de la construction, où l’on retrouve en moyenne par mois plus de 245 800 emplois directs, il faut reconnaître l’importance que peut avoir la persévérance scolaire. Elle permet de bien structurer et de bien planifier une carrière, ce, peu importe le domaine d’activité.

Cette persévérance est d’autant plus importante pour toute personne désirant évoluer dans l’industrie de la construction. La formation, le perfectionnement et le développement des compétences sont particulièrement essentiels dans l’optique où la mobilité des travailleurs, d’une organisation à une autre ou encore d’une région à une autre, est présente dans notre industrie.

Il n’y a pas d’âge pour améliorer ses compétences et la persévérance doit être une des aptitudes que tous les jeunes, et moins jeunes, doivent avoir face à l’évolution d’une carrière dans l’industrie de la construction.

  • Gisèle Bourque, directrice générale de l'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec
    ACRGTQ

La forêt de demain pousse dans nos écoles!

La réalité de la lutte aux changements climatiques change la donne dans notre secteur. La forêt représente un secteur d’avenir pour la main-d’œuvre parce qu’elle est une alliée de premier plan pour contrer les émissions de CO2. Le Québec doit être un leader! Nous devons faire savoir aux gens que la forêt est gérée de façon intelligente et qu’elle contribue à lutter contre les changements climatiques. Nos établissements scolaires développent depuis longtemps leur expertise dans le domaine et les carrières liées à la forêt sont nombreuses et diversifiées : de l’ingénieur forestier à l’opérateur de machinerie, c’est un secteur d’avenir où les salaires sont au-dessus de la moyenne du secteur manufacturier et où on peut redoubler d’ingéniosité pour encore améliorer les pratiques. C’est aussi un secteur où on peut faire carrière et s’établir partout au Québec, car les entreprises de transformation du bois sont de véritables forces économiques sur tout le territoire. La persévérance scolaire est essentielle, car nous voulons pouvoir compter sur les meilleurs candidats pour le futur de notre industrie.

  • Denis Lebel, président-directeur général du Conseil de l’industrie forestière du Québec

CIFQ

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Tous unis pour la persévérance scolaire

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements