Skip to navigationSkip to content

Retrait préventif : la COVID-19 ne constitue pas un contaminant au sens de la LSST

Publié le 18 août 2021
Chroniques Norton Rose Fulbright
+ Information additionnelle

Dans une affaire récente – Piché et Entreprises Y. Bouchard & Fils inc. – le Tribunal administratif du Travail (Tribunal) a rejeté la demande de retrait préventif d’un travailleur en vertu de l’article 32 de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) car il considère que la COVID-19 ne constitue pas un contaminant au sens de la LSST.

Le contexte. La décision. Ce qu’il faut retenir.

Cliquez ici pour lire la chronique.

Par Geneviève Lay (CA) et Megda Belkacemi
logo

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Retrait préventif : la COVID-19 ne constitue pas un contaminant au sens de la LSST

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements