Skip to navigationSkip to content

L’après-pandémie : les enjeux du télétravail et la nécessité d’une politique afin de l’encadrer

Publié le 21 mai 2021
Chroniques Norton Rose Fulbright
+ Information additionnelle

Suivant la pandémie de la COVID-19, le télétravail a non seulement été privilégié, mais rendu obligatoire pour une grande proportion de la population québécoise. Les nombreux sondages réalisés depuis, incluant les plus récents, mènent au constat suivant : la majorité des Québécois souhaiterait à l’avenir travailler plus souvent à la maison. Le télétravail est donc là pour rester et les employeurs québécois se doivent de l’encadrer afin de se prémunir face aux pièges et casse-tête qu’il peut parfois représenter.

De plus, il y a fort à parier que pour retenir sa main-d’œuvre et être attractif dans le contexte du marché du travail québécois, les employeurs du Québec devront forcément un jour ou l’autre épouser cette nouvelle réalité que constitue le télétravail.

Voici une rétrospective des différents enjeux qu’a soulevés l’avènement soudain du télétravail au Québec, ainsi qu’un survol des bonnes pratiques à adopter en la matière.

Cliquez ici pour lire la chronique.

Par Xavier Hamel
logo

Photo par Jeff Sheldon sur Unsplash

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
L’après-pandémie : les enjeux du télétravail et la nécessité d’une politique afin de l’encadrer

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements