Skip to navigationSkip to content

Gestionnaire du syndicat UES 800 condamné à neuf mois de prison pour avoir fraudé son employeur pour 225 000 dollars

Publié le 30 septembre 2021
Chroniques Norton Rose Fulbright
+ Information additionnelle

Avez-vous les mécanismes en place au sein de votre entreprise pour prévenir et identifier promptement d’éventuels actes frauduleux de la part de vos employés?

Les faits de l’affaire R. c. Aldik, rendu en août dernier par lequel la Cour du Québec (le Jugement), nous rappelle l’importance de s’attarder à la question et de ne surtout pas négliger vos employés occupant des postes de confiance, notamment ceux en charge de vos réseaux informatiques.

Le contexte. La décision. Ce qu’il faut retenir.

Cliquez ici pour lire la chronique.

Par Andréane Giguère
logo

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Gestionnaire du syndicat UES 800 condamné à neuf mois de prison pour avoir fraudé son employeur pour 225 000 dollars

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements