Skip to navigationSkip to content

Fausses déclarations sur le questionnaire des symptômes de la COVID 19: peine capitale confirmée en arbitrage

Publié le 26 février 2021
Chroniques Norton Rose Fulbright
+ Information additionnelle

Dans une décision rendue le 21 décembre 2020, l’une des premières en la matière au Québec, un arbitre confirme le congédiement d’une salariée pour avoir fait défaut de répondre honnêtement au questionnaire des symptômes de la COVID‑19 imposé par l’employeur au début de chaque journée de travail.

Quels sont les faits de cette affaire? Quelle a été la conclusion de l’arbitre? Que faut-il en retenir?

Cliquez ici pour lire la chronique.

Par Ione Deda Alves
logo

Faites connaître la pertinence de ce contenu par les médias sociaux ou le médium papier.
Fausses déclarations sur le questionnaire des symptômes de la COVID 19: peine capitale confirmée en arbitrage

Autres publications sur le sujet

Inscrivez-vous à notre infolettre

Pour demeurer à l'affût de nos interventions, des nouvelles publications et de nos prochains événements