Skip to navigationSkip to content
Consulter la Plateforme économique 2018-2021

S'allier pour la prospérité - Plateforme économique 2018 • 2021

À la veille de son 50e anniversaire, le CPQ a présenté sa nouvelle plateforme économique 2018-2021 qui vise à assurer que les employeurs disposent des meilleures conditions possible pour prospérer et faire prospérer le Québec. Cette plateforme est le fruit de consultations menées auprès de ses membres et détermine les domaines d’intervention prioritaires du CPQ, ainsi que les objectifs qui y sont reliés pour les quatre prochaines années.

Reconnu pour son habileté à entretenir un dialogue social constructif avec une grande diversité de parties prenantes, le CPQ se démarque par son leadership rassembleur et visionnaire. Cette plateforme a donc été pensée dans une optique inclusive, ambitieuse et adaptée aux nouvelles dynamiques qui influencent la prospérité.

S’inscrivant dans un contexte où la récente croissance du Québec n’efface pas de grands enjeux pour le développement économique, tels que, le vieillissement démographique, la transition énergétique, les mutations technologiques et les incertitudes mondiales, cette nouvelle plateforme met de l’avant 24 priorités, réparties selon 6 grands domaines d’intervention :

Domaine d’intervention #1 - Main d’œuvre : accompagner les employeurs québécois face aux multiples enjeux liés au développement du capital humain, et renforcer le lien éducation-formation-emploi, afin de favoriser l’adaptation et la compétitivité des entreprises ainsi que des institutions, et l’inclusion des personnes sous représentées dans le marché du travail, dans un environnement économique complexe et en pleine mutation; de plus, assurer une mise en œuvre dynamique d’une première stratégie nationale sur la main d’œuvre.

Domaine d’intervention #2 - Lois et réglementation du travail : s’assurer que l’encadrement législatif et réglementaire du travail permette l’évolution de l’organisation du travail dans le sens d’un équilibre constructif entre le progrès social et le progrès économique, où le droit de gérance des employeurs est reconnu, préservé et exercé avec probité et où les préoccupations légitimes de ceux-ci sont prises en compte de manière équilibrée.

Domaine d’intervention #3 - Finances publiques : promouvoir les liens entre la rigueur budgétaire, le progrès social et la prospérité en orientant les gouvernements vers des mécanismes de gestion à long terme, une fiscalité compétitive et équitable des entreprises et une intervention publique dans l’économie judicieuse et adaptée à des besoins stratégiques; de plus, développer des solutions différentes pour tenir compte des enjeux évidents en matière de financement des soins de santé et des services sociaux, tenant compte notamment de l’évolution démographique ainsi que des besoins qui en découlent.

Domaine d’intervention #4 - Défis publics : édifier un appareil étatique moderne, efficace et exemplaire qui agit à tous les paliers de gouvernement comme facilitateur du développement économique et social, avec transparence, en limitant les entraves liées à des visions isolées et les coûts reliés à un blocage des projets structurants pour le Québec.

Domaine d’intervention #5 - Environnement et changements climatiques : faire de la lutte contre les changements climatiques et des technologies propres un levier de développement économique et social en incitant le gouvernement à mettre en place des stratégies et politiques facilitant la rentabilité des investissements en innovation et en développement technologique, ainsi que l’adoption de réglementations environnementales intelligentes.

Domaine d’intervention #6 - Moteurs de croissance : défendre les conditions qui permettront une accélération tangible de la maturation et de la croissance des entreprises, ainsi qu’une meilleure intégration dans les chaînes de valeur mondiales : l’entrepreneuriat, l’innovation, la logistique, l’internationalisation et la diversification.

Consulter la Plateforme économique 2018-2021...