Skip to navigationSkip to content

FAQ - Absences ponctuelles ou retard

Dans la situation actuelle, il est fort possible que les employés aient à s’absenter de façon ponctuelle plus régulièrement pour diverses raisons. Nous vous invitons à vous montrer ouvert et flexible

L’annonce de l’absence

Vos procédures habituelles de gestion des absences persistent en cette période. Un appel vous permettra de connaitre la raison de cette absence et ainsi appliquer les mesures appropriées :

  • Absence régulière
  • Absence afin d’assurer des obligations liées à la garde, à la santé ou à l’éducation de son enfant ou de l’enfant de son conjoint
  • Absence liée à la pandémie de coronavirus
  • Autres absences

La vie privée de vos employés est un droit enchâssé dans la charte des droits et libertés, vous devez veiller à respecter ce droit. Toutefois, dans la situation actuelle, selon l’Ordre des conseillers en gestion des ressources humaines et en relations industrielles, il est admis que si la santé d’un travailleur est en jeu, le devoir de protéger la santé et la sécurité des autres travailleurs a préséance sur le droit à la vie privée de ces derniers. Se référer à la section Obligations de l’employeur pour plus d’information.

Lors d’une absence, l’exigence de présenter un certificat médical devrait être suspendue afin d’atténuer la pression sur le réseau de la santé et également pour respecter la distanciation sociale.

Absences régulières

En raison d’une maladie, vos employés qui bénéficient de 3 mois de service continu, ont droit à 2 jours d’absence du travail payés par année.

Les employés bénéficiant d’absences ponctuelles ou de retard pourraient combler le manque à leur horaire normal de travail par l’utilisation des heures mises en banque, des congés maladie, des congés mobiles, des congés fériés reportés le cas échéant ou tout autre forme de rémunération prévu au contrat de travail ou à la convention collective. Par mesure d’exception, et après entente avec vos employés, les vacances accumulées ou même les vacances à venir pourraient être utilisés.

Absence afin d’assurer des obligations liées à la garde, à la santé ou à l’éducation de son enfant ou de l’enfant de son conjoint

Le contexte actuel où les écoles et services de garde sont fermés exerce une pression additionnelle sur les familles et la garde des enfants. Les employés qui bénéficient de 3 mois de services continus peuvent se prévaloir de 10 jours d’absence par année dont 2 jours rémunérés doivent être rémunérés par l’employeur.

Afin de soutenir les familles, le gouvernement a mis en place la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA). Cette prestation fournit une aide financière aux salariés et aux travailleurs indépendants qui sont incapables de travailler parce qu'ils doivent s'occuper de leur enfant de moins de 12 ans ou d'un membre de leur famille qui a besoin de soins supervisés. Cela s'applique si leur école, leur programme régulier ou leur établissement est fermé ou ne leur est pas accessible, ou s’ils sont malades, en isolement ou à risque de graves complications de santé en raison de la COVID-19. Un ménage peut recevoir 500 $ (450 $ après les retenues d'impôt) pour chaque période d'une semaine jusqu'à un maximum de 26 semaines entre le 27 septembre 2020 et le 25 septembre 2021. Si la situation de l’employé dure plus d’une semaine.

Absence liée à la pandémie de coronavirus

Voir section Isolement (quarantaine) et rémunération

Autres absences

Lorsque vos activités d’entreprise se poursuivent, vos employés doivent se présenter au travail selon l’horaire prévu. Une absence ou un refus de se présenter se gère selon les mesures habituelles. Absence liée au refus de se présenter au travail alors que l’employé n’est ni malade ni en quarantaine, ni en charge d’un proche n’est pas une situation actuellement couverte par les différents programmes gouvernementaux de soutien.

Retour à la COVID-19 - Foire aux questions et mesures RH