Skip to navigationSkip to content

FAQ - Absences et refus de travailler

Droit de refus

Un employé a le droit de pratiquer son droit de refus de travailler (Article 12 de la Loi sur la santé et la sécurité du travail) s’il a des “motifs raisonnables” de craindre pour sa santé ou sa sécurité au travail. Le simple fait de craindre la contamination n’est pas un motif suffisant. Toutefois, il pourrait refuser de travailler auprès d’un collègue qui présente un risque d’infection, selon les critères nommés par les autorités de santé publique. Dans un tel cas, un avis doit être envoyé à la CNESST qui déterminera la légitimité de la demande.

Retour à la COVID-19 - Foire aux questions et mesures RH