Skip to navigationSkip to content

Me Julie Plante, conseillère principale – Travail et affaires juridiques au CPQ

Arrivée au CPQ en juin 2022, Me Julie Plante est la conseillère principale de l’équipe Travail et affaires juridiques. À ce titre, elle met son expertise juridique au service de son équipe et, plus largement, du CPQ et de ses membres.

Diplômée en droit de l’Université de Montréal en 2001, Julie a suivi le programme de formation professionnelle des avocats qu’elle a complété par un stage au Tribunal des droits de la personne, au terme duquel elle a été admise au Barreau du Québec en 2003.

Julie a par la suite continué à évoluer comme avocate au sein de l’institution, puis a agi pendant une quinzaine d’années comme consultante dans les domaines des relations du travail, du droit administratif et du droit civil. Elle a conseillé autant des praticiens du droit que des décideurs administratifs et judiciaires, de même que des organisations telles que la Commission internationale de juristes.

Au cours de sa carrière, Julie a aussi été impliquée dans des dossiers de responsabilité policière, dans le traitement de réclamations pour des sévices subis dans des pensionnats indiens, et a travaillé sur de nombreux dossiers impliquant des enjeux de droits fondamentaux.

Elle a élaboré le contenu de formations juridiques portant sur divers sujets, dont la mise en œuvre des droits protégés par la Charte des droits et libertés de la personne, le contrôle de l’activité policière et l’incidence du profilage racial dans les interpellations, la diffamation à l’ère des médias sociaux, et autres.

Julie a également travaillé comme enquêtrice externe en matière de harcèlement en milieu de travail ou d’enseignement, notamment pour la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.

En 2020, elle s’est associée à un cabinet d’avocats spécialisé entre autres dans les actions collectives intentées au nom de victimes d’agressions sexuelles perpétrées par des membres de congrégations religieuses.

Parallèlement à sa carrière professionnelle, Julie s’est impliquée pendant 10 ans au sein du conseil d’administration de la Maison de la famille de Saint-Hubert, d’abord comme administratrice puis comme présidente.

On reconnaît Julie à son jugement professionnel, sa rigueur et son sens de l’organisation. Elle a un esprit d’analyse et de synthèse très développé, ainsi que de grandes qualités rédactionnelles. Julie apprécie le travail d’équipe et les échanges qui l’amènent à pousser davantage sa réflexion sur différents sujets.

Mère de deux adolescents, Julie se passionne pour les voyages, les voitures et la lecture.

Landing