Skip to navigationSkip to content
Retour au site principal du CPQ
50 ans à prospérer ensemble

Plus d’un demi-siècle au service de l’économie du Québec

1970
1980
1990
2000
2010
2020

Cahier souvenir du 50e

Cinquante ans de cohésion

Le CPQ et les années 1970

Le mot « révolutionnaire » vient spontanément en tête lorsqu’on pense aux années soixante-dix. La Révolution tranquille et la crise d’octobre ont marqué les esprits et laissé dans leur sillage bon nombre de réformes importantes. Un élan de modernisation souffle sur la société québécoise à cette époque. C’est d’ailleurs durant cette période que les femmes arrivent massivement sur le marché du travail. Les enjeux de langue sont omniprésents et diviseront la population jusqu’à l’arrivée de la loi 101.

C’est dans ce climat particulier, où les relations de travail sont souvent tendues, que les nombreuses associations patronales alors actives au Québec se regroupent. Les employeurs s’organisent pour donner naissance au Conseil du Patronat du Québec (CPQ) en 1969 et, ainsi, parler d’une seule et même voix.

Dans cette même période survient la réforme du Code du travail — un sujet sur lequel les parties syndicales et patronales étaient loin d’être sur la même longueur d’onde. Une chose faisait cependant consensus : la sécurité au travail. Le CPQ appuyait l’idée de créer une « Régie de la sécurité au travail » avec un mandat de prévention, mais aussi pour indemniser les travailleurs victimes d’un accident de travail. En 1979, le gouvernement du Québec créait la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST, aujourd’hui la CNESST). À la demande de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), le CPQ sera présent au conseil d’administration du nouvel organisme. C’est encore le cas aujourd’hui.

Grâce à ces changements, le sentiment de chaos et le désordre des années soixante laissent tranquillement place à des législations sociales plus structurées qui viennent calmer le jeu. On assiste alors à la création d’une réelle concertation patronale, syndicale et gouvernementale dans les relations de travail, et ce, pour la toute première fois au Québec.

Le CPQ et les années 1980

C’est sur une trame de mondialisation, de crise financière et d’émancipation que se déroulent les années quatre-vingt au Québec. Cette décennie voit naître le Québec Inc. et une génération d’entrepreneurs québécois fiers qui osent prendre leur place. Au cœur de la tourmente de la crise économique de 1982, syndicats, gouvernements et employeurs s’entendent sur la nécessité de créer des outils collectifs au service des travailleurs et des entreprises. C’est ainsi que le Fonds de solidarité de la FTQ et le Fondaction de la CSN naissent quelques années plus tard. Tous deux deviendront d’importants leviers économiques qui propulseront les entreprises d’ici grâce au soutien de l’état.

Le CPQ et les années 1990

Époque particulièrement polarisante, les années quatre-vingt-dix riment avec référendum, question nationale et libre-échange. Le Québec est alors en pleine effervescence : le PIB de la province bondit et les entreprises s’ouvrent sur de nouveaux marchés. Le CPQ s’implique notamment dans les discussions sur l’ALENA, qui permettront d’ouvrir les frontières et de faciliter les échanges sur le continent américain. En parallèle, de nombreuses voix se font entendre et les citoyens s’éveillent sur les conséquences environnementales de la croissance. Un nouvel équilibre est à définir pour les entreprises entre les aspects économiques, sociaux et environnementaux. C’est le début de réflexions qui animent de plus en plus le monde aujourd’hui.

Le CPQ et les années 2000

Un nouveau siècle s’amorce, entraînant avec lui une prise de conscience mondiale de l’impact des changements climatiques. Gouvernements, entreprises et citoyens se responsabilisent et assainissent leurs pratiques. La pénurie de main-d’œuvre, résultat du vieillissement de la population, est un important cheval de bataille du CPQ et de ses membres pendant les années 2000. Les exportations et le libre-échange demeurent aussi au centre des priorités. Préoccupé par l’avenir du Québec, le CPQ milite également pour que soit reconnu le poids de la dette sur les générations futures. D’ailleurs, c’est dans la foulée de la crise financière de 2007-2008 que le gouvernement du Québec créera le Fonds des générations.

Le CPQ et les années 2010

Un vent de changement, de nouvelles technologies et de croissance économique souffle sur la décennie 2010. Au Québec, l’année 2012 sera marquée par les grèves étudiantes et les manifestations du printemps érable. Amplifiés par les médias sociaux, ces événements prennent une toute nouvelle dimension. Au lendemain de la récession économique, alors que les décideurs parlent d’austérité, le CPQ ose mettre la prospérité à l’ordre du jour. Un choix audacieux qui lui vaudra de laisser sa marque une fois de plus. Le Conseil braque également les projecteurs sur les enjeux démographiques afin que soit adoptée une stratégie nationale sur la main-d’œuvre. Aujourd’hui, le commerce est devenu planétaire et les frontières tendent à disparaître grâce à la technologie. Si par le passé des mesures ont été prises sur le plan du capital humain et financier, la décennie 2010 est celle de l’investissement dans le capital technologique.

Le CPQ en 2020

La décennie qui vient sera sans doute marquée par la pandémie qui a bouleversé notre monde en 2020. Les défis seront nombreux pour les employeurs, que ce soit pour la relance, la transformation du marché du travail, le développement de l’économie verte et l’augmentation de la productivité des entreprises et leur compétitivité à l’échelle internationale. Le CPQ entend poursuivre sa mission d’appuyer les employeurs en agissant de manière constructive à l’égard de chacune des conditions économiques et politiques qui favoriseront leur prospérité et celle du Québec. Un rôle tout aussi vital que lors de sa création en 1969.

Dans chaque crise il y a des opportunités. À nous de les saisir. Travaillons tous ensemble pour un futur prometteur pour le Québec!

Témoignage de Bell Canada, membre du CPQ depuis 1969

Bell tient à souligner le 50e anniversaire du Conseil du patronat du Québec. Votre ouverture au dialogue et votre capacité d’adaptation au fil des ans, font du Conseil du patronat du Québec un allié important pour les entreprises d’ici. En tant que plus grande entreprise de communications au Québec, il est important de vous savoir à nos côtés pour contribuer à la prospérité et au développement du Québec. Bravo pour ces 50 années de leadership rassembleur et mobilisateur. Nous vous souhaitons encore plusieurs décennies de succès.

Karine Moses, Présidente direction du Québec Bell et Présidente Bell Média Québec

Témoignage de la Banque Nationale, membre du CPQ depuis 1980

En tant que partenaire de longue date du Conseil du patronat du Québec (CPQ), la Banque Nationale est fière de prendre part à ce cahier souvenir célébrant les 50 ans de l’organisation. Ce jalon est l’occasion de reconnaître la contribution du CPQ au développement économique du Québec. En incarnant les voix des employeurs de toutes tailles, le CPQ se démarque par son leadership et sa vision de la prospérité durable. Dans un contexte où le Québec traverse une période d’incertitude économique, le rôle du CPQ à entretenir un dialogue constructif avec ses parties prenantes est plus que jamais pertinent. J’en profite pour saluer les réalisations des dernières années du CPQ, et remercier son président sortant, Yves-Thomas Dorval pour son dévouement et sa collaboration. Nous souhaitons au CPQ encore plusieurs années de succès avec la nouvelle administration.

Bon 50e anniversaire !

Louis Vachon
Président et chef de la direction
Banque Nationale

Témoignage de HATCH, membre du CPQ depuis 2018

Hatch est déterminée à apporter des changements positifs pour créer un Québec plus prospère. Innover dans tous les aspects de notre travail et faire nos devoirs permet de créer de la valeur et d’offrir des services exceptionnels. Ces deux facteurs dépendent en grande partie de notre matière première : les individus. Nous croyons fermement que c’est grâce au savoir-faire et au dévouement de nos employés que nous arriverons à relever les défis les plus complexes et à progresser en tant qu’entreprise. D’ailleurs, dans des moments difficiles comme ceux que nous vivons cette année, nous remarquons encore plus leur travail, leur agilité et leur résilience. C’est pourquoi nous sommes convaincus que grâce à l’engagement et le professionnalisme des travailleurs, le Québec pourra devenir une province encore plus prospère.

Nous célébrons avec vous le 50e anniversaire du Conseil du Patronat du Québec. Nous vous souhaitons encore de nombreuses années de prospérité.

Hommage du Centre patronal SST – Formation et expertise, membre depuis 1995

Rendre hommage au CPQ, c’est d’abord reconnaître le travail de gens passionnés. Le CPQ incarne la voix des employeurs du Québec depuis déjà 50 ans, et c’est avec leadership et détermination qu’il a toujours agi. Le CPQ a de quoi être fier de ses nombreuses réalisations. Par exemple, c’est avec perspicacité et en ayant pour objectif de s’assurer que les entreprises québécoises disposent de la meilleure expertise possible en SST pour prospérer et faire prospérer le Québec, qu’en 1982, le CPQ et 12 associations membres ont pris l’initiative de créer un organisme voué exclusivement à la formation en SST. Ainsi naquit le Centre patronal de santé et sécurité du travail du Québec, qui a pour mission d’aider les employeurs à assumer leur leadership en SST et qui, depuis, a accueilli plus de 225 000 personnes à ses activités de formation et d’information.

Bon 50e anniversaire au CPQ et félicitations à toute l’équipe!

Daniel Zizian
Avocat, M.B.A.
Président-directeur général
Centre patronal SST – Formation et expertise

Témoignage de l’Association des firmes de génie-conseil, membre du CPQ depuis 1995

Depuis sa création, le CPQ a joué un rôle déterminant pour représenter les intérêts du milieu des affaires. À de nombreuses reprises, ses interventions ont permis d’ouvrir les dialogues et de proposer des solutions afin de conjuguer la prospérité des entreprises et les enjeux sociaux du Québec. Au cours des dernières années, le CPQ a notamment contribué à faire reconnaître l’écosystème d’affaires de la construction comme l’un des piliers importants de notre développement économique. Ce travail et les efforts du CPQ pour mobiliser les acteurs de l’industrie ont donné naissance à des initiatives concrètes, qui permettront de multiplier les collaborations, de mieux positionner l’industrie pour l’avenir et de développer la compétitivité des acteurs au Québec. Félicitations pour 50 ans de vision et de leadership!

André Rainville Président-directeur général Association des firmes de génie-conseil – Québec (AFG)

Nous vous offrons avec ce cahier souvenir

Un voyage dans le temps, pour nous rappeler quelques moments de notre histoire...

Plusieurs l’ont déjà dit, il est important de savoir d’où l’on vient afin de comprendre où nous en sommes aujourd’hui et nous permettre d’entrevoir où nous allons.

Le CPQ a été créé en 1969, à la demande du gouvernement et du monde syndical. L’objectif était de donner une voix commune aux employeurs pour dialoguer avec eux en matière de législation et de relations de travail.

Au fil du temps, les enjeux touchant les employeurs se sont diversifiés. Le CPQ a été amené à participer activement aux débats, d’abord de nature économique et sociale, auxquels s’ajoute maintenant la question environnementale.

Depuis plus de 50 ans, le CPQ est le représentant des employeurs et celui de la vaste majorité des associations sectorielles qui y adhèrent. En plus de défendre leurs intérêts, le CPQ apporte un éclairage documenté à des problématiques complexes.

En s’efforçant de comprendre avant d’essayer de convaincre, le CPQ se donne le mandat de proposer des solutions concrètes et réalistes et d’entretenir un dialogue constructif avec un nombre croissant de partenaires.

Nous profitons de ce cahier spécial pour remercier celles et ceux qui ont rendu les 50 dernières années possibles. Nous remercions tous les membres associatifs et corporatifs qui ont permis au CPQ de représenter le milieu des employeurs au fil du temps, de manière extrêmement pertinente.

Nous remercions également les différents intervenants qui ont pris la peine de nous écouter à travers le temps, ceux de la sphère politique tout comme les parties prenantes de la société civile.

En terminant, nous remercions tous les employeurs.

Par les emplois qu’ils créent, les occasions de carrière qu’ils procurent, les produits et services qu’ils offrent, les revenus qu’ils génèrent et la contribution financière qu’ils apportent aux services publics, les employeurs sont le fondement de l’économie québécoise et sont le moteur de notre prospérité!

L'équipe du CPQ tient à remercier tous les partenaires qui ont rendu les célébrations du 50e possibles!

Nos partenaires Or

Nos partenaires Argent

Merci aux partenaires du 50e anniversaire du CPQ

En 2019, dans un contexte bien différent, vous avez pris part aux célébrations reliées à notre 50e anniversaire en vous associant avec fierté à nos activités. Les célébrations se sont terminées par une cérémonie grandiose le 12 février 2020 et nous conservons de chaleureux souvenirs de cette soirée mémorable. Merci encore une fois pour votre appui !

Partenaires Or

Partenaires 50e

Partenaires Argent

Partenaires 50e

Partenaires associés

Partenaires associés

Partenaires Bronze

Partenaires 50e

Partenaires Études : Les grandes entreprises du Québec

Partenaires 50e

Partenaires Associatifs Prestige

Partenaires associatifs

Partenaires Associatifs

Partenaires associatifs

Partenaires Collaborateurs

Partenaires collaborateurs