Skip to navigationSkip to content

Politique énergétique du Québec : « Une démarche qui doit s’inscrire dans une perspective de développement économique durable », Yves-Thomas Dorval, président directeur-général du Conseil du patronat du Québec

Published on November 7th 2014
+ Details on the article
Montréal, le vendredi 7 novembre 2014 – Le Conseil du patronat du Québec se réjouit de la relance des travaux devant mener à une nouvelle politique énergétique pour le Québec à l’automne 2015, qui se fait attendre depuis plus de deux ans. Au passage, il veut saluer la vision énoncée aujourd’hui par le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand, quant à l’importance d’envisager notre développement énergétique par la mise en valeur de notre savoir-faire et de nos talents.

Rappelons qu’au terme de l’automne 2013, une commission spécialement mandatée sur le sujet a mené une consultation d’envergure à la grandeur du Québec, et analysé près de 460 mémoires. De surcroît, plusieurs travaux portant sur les hydrocarbures, le gaz de schiste et l’éolien, dont il faudra tenir compte, se poursuivront au cours de la prochaine année. Le Conseil apprécie donc l’approche retenue par le ministre, qui souhaite pouvoir s’appuyer sur tous ces éléments pour orienter sa politique, en concentrant notamment ses réflexions au sein de tables d’experts portant sur l’efficacité et l’innovation énergétiques, les énergies renouvelables et les hydrocarbures.

« Considérant la place hautement stratégique qu’occupe la politique énergétique au Québec, qui est une des pièces maîtresses de notre développement économique, de la vigueur de notre tissu industriel et de notre qualité de vie, il importe de tout mettre en œuvre pour que l’échéance de l’automne 2015 puisse être respectée », de conclure Yves-Thomas Dorval.

Pour ce faire, le Conseil offre son entière collaboration au gouvernement dans le cadre de l’élaboration de cette politique, et compte bien se rendre disponible pour participer aux réflexions des différentes tables d’experts à venir.

Parallèlement, il importe, pour le Conseil, que l’exercice actuel de révision des programmes et de la fiscalité ne se pose pas en porte à faux de la démarche devant mener à la prochaine politique énergétique. Les programmes qui ont fait leurs preuves, notamment sur le plan de l’efficacité énergétique, ou de la conversion des procédés industriels, doivent être maintenus en attendant.

Dans la même veine, il faudra également que le prochain budget provincial n’attende pas après l’élaboration de la future politique énergétique pour proposer des mesures de relance économique dans certains secteurs hautement dépendant des innovations technologiques et d’un approvisionnement en énergie fiable et abordable.

* * *

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 75 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

-30-

Renseignements et entrevues :
Benjamin Laplatte
Conseiller principal - Communications
Cell. : 438.886.9804
514.288.5161 (poste 235)
[email protected]
Politique énergétique du Québec : « Une démarche qui doit s’inscrire dans une perspective de développement économique durable », Yves-Thomas Dorval, président directeur-général du Conseil du patronat du Québec

Related Articles

Newsletter