Skip to navigationSkip to content

Mise à jour Freeland : Un grand coup de barre contre la pandémie, un coup de pouce en faveur de l’économie

Published on December 14th 2021
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Details on the article

MONTRÉAL, le 14 décembre 2021 – Le Conseil du patronat du Québec (CPQ) accueille favorablement plusieurs mesures dévoilées aujourd’hui dans la mise à jour économique de la ministre des Finances du Canada, Mme Chrystia Freeland. Des sommes importantes sont investies dans la lutte contre la pandémie, et dans une moindre mesure, pour soutenir l’économie.

« Il s'agit d’un grand coup de barre pour faire face à la pandémie, ce qui est bienvenu, mais d’un modeste coup de pouce en faveur de l’économie, notamment pour la consolidation des chaines d’approvisionnement et du traitement des dossiers d’immigration. Cependant, l’essentiel des mesures proposées pour soutenir les entreprises les plus touchées dépend de l’adoption du projet de Loi C-2 », déclare M. Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ.

Lutte contre la COVID-19

Le CPQ salue la réactivité du gouvernement fédéral dans le contexte de la progression rapide du variant Omicron. Les investissements de plus de 3,7 milliards pour l’achat de tests de dépistage rapide de la Covid-19, ainsi que les produits thérapeutiques à cet effet, représentent un geste fort. Les mesures annoncées aujourd’hui pour limiter la propagation du virus sont importantes pour éviter, notamment, une éventuelle fermeture de l’économie. Le CPQ demande depuis longtemps que soit déployée davantage de capacité de tests rapides ainsi que de préparer des plans de traitements.

Soutien modeste à l’économie

Outre un soutien aux chaînes d’approvisionnement et aux ports canadiens afin d’acquérir une plus grande capacité d’entreposage et les mesures déjà prévues dans le projet de loi C-2, il y a peu de mesures en faveur de l’économie. Les 85 M$ alloués à l’accélération des traitements des dossiers d’immigrations sont nécessairement appréciés. Mais devant l’ampleur de la pénurie de main-d'œuvre au Québec, il faudra espérer que ces sommes soient suffisantes pour faire une différence. Le CPQ demandait depuis longtemps davantage de ressources pour intégrer plus rapidement ces nouveaux arrivants qui élargiraient le bassin de travailleurs. Toutefois, compte tenu du nombre de dossiers en attente et des délais, nous nous interrogeons si ces sommes seront suffisantes.

« Alors que peu de mesures ont été annoncées pour l’économie, le prochain budget du gouvernement fédéral doit être l’occasion de répondre aux attentes des employeurs face à la pénurie de main-d’œuvre et de soutenir davantage l’innovation et la productivité de nos entreprises », insiste M. Blackburn.

-30-

Source : Arnaud Champalbert
Directeur affaires publiques et gouvernementales
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Cell. : 438 886-9804

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Photo par Towfiqu barbhuiya sur Unsplash

Mise à jour Freeland : Un grand coup de barre contre la pandémie, un coup de pouce en faveur de l’économie