Skip to navigationSkip to content

Francophonie économique : le CPQ au premier sommet international depuis la pandémie pour accroître les occasions d’affaires

Published on August 18th 2021
Conseil du patronat
Incarner la voix des employeurs du Québec.
+ Details on the article

MONTRÉAL, le 18 août 2021 – Le Conseil du patronat du Québec (CPQ) se rendra à Paris pour prendre part à la toute première Rencontre des Entrepreneurs Francophones organisée par le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), le plus important réseau d'entrepreneurs de France. Ce sommet se déroulera du 24 au 26 août en présence d’entreprises, de chefs d’État et d’autres organisations économiques d’une trentaine de pays et permettra d’explorer de nouvelles opportunités d’affaires.

Le président et chef de la direction du CPQ, Karl Blackburn, est par ailleurs invité à s’adresser aux participants comme panéliste, aux côtés notamment du président du MEDEF Geoffroy Roux de Bézieux et du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne, sur l’avantage que procure la francophonie économique pour le secteur privé.

« Le Québec occupe une place stratégique en Amérique du Nord et s’inscrit parfaitement dans la thématique de cet événement d’envergure. Il possède le double avantage d’être une porte d’entrée vers le marché nord-américain et de bénéficier d’opportunités d’affaires à travers la planète grâce à son caractère français », déclare Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ.

La langue, une valeur ajoutée pour le commerce

Selon l’Organisation internationale de la Francophonie, les pays francophones représentent aujourd’hui 16 % du PIB mondial, avec un taux de croissance moyen de 7 % (avant la pandémie). Dans la pratique, deux pays partageant des liens linguistiques tendent à échanger environ 65 % plus que s’ils n’en avaient pas.

« La dernière année nous a rappelé à quel point le monde est petit, interconnecté et capable de s’unir pour vaincre les limites imposées par la crise sanitaire. Les entreprises québécoises ont, maintenant plus que jamais, de nouvelles opportunités de rayonner et de mettre en valeur tout leur savoir-faire dans les domaines hautement porteurs. Le Québec a su tirer tous les avantages de sa langue pour que des entreprises d'ici partent à la conquête du monde. Tous ces exemples nous rappellent que les possibilités sont immenses pour renforcer davantage la francophonie économique sur tous les continents », explique Karl Blackburn.

Hormis le CPQ, on compte notamment parmi la délégation québécoise Investissement Québec International, Premier Tech Aqua, Québec International, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et la Fédération des chambres de commerce du Québec.

-30-

Source : Victoria Drolet
Attachée de presse
Conseil du patronat du Québec
[email protected]
Cell. : 438-888-3312

À propos du CPQ : Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic.

Francophonie économique : le CPQ au premier sommet international depuis la pandémie pour accroître les occasions d’affaires