Skip to navigationSkip to content

Le CPQ transporte son leadership sur la scène fédérale

Le mot du PDG du CPQ, Yves-Thomas Dorval | 17 octobre 2016

ytd-trudeau1Point de convergence du monde patronal, le CPQ a pris l'initiative d'organiser la tenue de deux premières rencontres privées des principales organisations du milieu des affaires du Québec avec le Premier ministre du Canada, M. Justin Trudeau, ainsi qu'avec l'honorable Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada.

Plusieurs enjeux prioritaires pour nos membres ont fait l'objet des discussions, dont l'importance de :

  • adopter des mesures visant l'allégement réglementaire en général, particulièrement la législation relative au travail et à la valorisation de la main-d'œuvre;

  • poursuivre les efforts visant à maintenir la compétitivité et resserrer la coopération dans des secteurs industriels forts, traditionnels ou émergents, dans un esprit de collaboration soutenue avec le provincial;

  • soutenir l'investissement dans la productivité et l'innovation, ainsi que dans la commercialisation, pour permettre aux entreprises de s'adapter à la concurrence internationale et aux mutations de l'économie numérique;

  • ytd-bains2multiplier les efforts consistant à faciliter l'accès et diversifier nos marchés extérieurs, de même qu'à moderniser les infrastructures stratégiques qui sont au cœur de nos chaînes logistiques;

  • porter la plus grande attention dans le court terme à des enjeux criants, tels que les dispositions entourant le programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), la compétitivité du secteur aéronautique, ou le conflit latent sur le bois d'oeuvre, entre autres;

  • mieux coordonner la réglementation entourant les grands projets, particulièrement en regard des champs de compétence fédéraux et provinciaux en environnement;

  • mettre en place des conditions favorables (réglementation, soutien aux industries des technologies propres, etc.) pour que les entreprises puissent contribuer à la prospérité du Canada, tout en satisfaisant aux objectifs gouvernementaux en matière de réduction de GES.

    Renforcer l'économie de façon durable passe nécessairement par la création d'un environnement d'affaires favorable et l'investissement dans les secteurs névralgiques. Mais il faut consolider le dialogue entre le palier fédéral et les employeurs, qui sont des partenaires incontournables de la prospérité canadienne : voici la volonté qui se dégage de ces rencontres. La qualité des échanges et l'ouverture démontrée par le gouvernement du Canada nous incitent à croire que cela est toujours possible.

    Le CPQ poursuit ses efforts pour porter haut et fort la voix des employeurs auprès des représentants du gouvernement fédéral et provincial, afin de faire progresser les conditions de succès pour l'essor des entreprises et d'œuvrer à une plus grande prospérité pour le Québec.

    ytd-groupe1À partir de la gauche : M. Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ); M. Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du Conseil du patronat du Québec (CPQ); M. Justin Trudeau, Premier ministre du Canada; Mme Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI); M. Éric Tétrault, président de Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ).

Le CPQ transporte son leadership sur la scène fédérale