Accueil   |   Contact   |   Plan du site   |   Imprimer   |   Envoyer cette page   |   Recherche  

Formation et besoins du marché du travail – Une plus grande adéquation est nécessaire pour donner au Québec les outils pour prospérer, estime le Conseil du patronat

Montréal, le mardi 14 juin 2011 – Le Conseil du patronat profite de la tenue aujourd’hui de la Rencontre des partenaires sur l’adéquation entre la formation et les besoins de main-d’oeuvre par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Line Beauchamp, et la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Mme Julie Boulet, pour réitérer l’importance pour le Québec de favoriser un meilleur arrimage entre la formation offerte par les établissements d’enseignement et les besoins du marché du travail afin de permettre aux entreprises d’accroître leur productivité et de créer ainsi davantage de richesse.

« Dans un contexte de vieillissement démographique, où la nécessité d’un arrimage accru entre l’offre de main-d’oeuvre qualifiée et la demande des entreprises se fera de plus en plus sentir, il est impératif de s’attaquer collectivement au défi de l’adéquation entre la formation et l’emploi, l’accès à une main-d’oeuvre disponible et de qualité étant la condition première d’une plus grande prospérité au Québec », selon le président du Conseil du patronat du Québec, M. Yves-Thomas Dorval.

Après avoir mené des consultations auprès des employeurs du Québec sur cet enjeu prioritaire au cours des derniers mois, le Conseil du patronat a identifié une série de propositions concrètes et pragmatiques afin de pallier cette problématique. Elles abordent chacun des volets traités dans le cadre de la tournée de consultation régionale menée par le gouvernement au cours des dernières semaines et visent à favoriser davantage de flexibilité et de souplesse, notamment en matière de formation continue et de reconnaissance des acquis et des compétences, pour permettre une meilleure adéquation entre la formation et les besoins des employeurs.

« Un arrimage plus étroit ne sera possible que si l’ensemble des acteurs de la société se mobilisent afin de transformer en profondeur la culture qui a cours au Québec non seulement à l’endroit de l’éducation et de la formation, mais également à l’égard de la productivité et de la création de richesse. C’est cette voie qui permettra au Québec de ne plus être à la remorque des autres sociétés en matière de formation, mais plutôt de se positionner comme un chef de file sur le plan mondial dans ce domaine », de conclure M. Dorval.

Les recommandations intégrales du Conseil du patronat sont disponibles sur notre site Web.

* * *

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

-30-

Renseignements et entrevues :
Patrick Lemieux
Conseiller - Communications
Cell. : 438 886 9804
  • home-item-1.gif
    Édition de septembre 2014. Le mot du PDG - Projet de loi 3 : une question d'équité pour les contribuables et les jeunes générations • Tournée de rencontres ministérielles - Les préoccupations des employeurs bien entendues • Négociations collectives dans l'industrie de la construction - Le Conseil du patronat satisfait de la conclusion d'une entente de principe • Règlement sur l'eau potable - Un signal positif pour le développement responsable et durable des hydrocarbures au Québec • Libre-échange Canada-Union européenne - Une avancée significative...  
  • home-item-2.gif
    Projet de loi 8 - Un pas vers la bonne direction selon le Conseil du patronat du Québec. « Le régime proposé par le gouvernement établit un juste équilibre entre, d’une part, le droit fondamental des salariés de se regrouper au sein d’une association, et d’autre part, la prise en compte des besoins et des réalités spécifiques des petites et moyennes entreprises du secteur agricole. C’est une formule gagnant-gagnant », estime le président-directeur général du Conseil du patronat, Yves-Thomas Dorval. Aux yeux du Conseil, ce projet de loi constitue une avancée significative.  
  • home-item-3.gif
    Commentaires du Conseil du patronat sur le projet de loi no 8 - Loi modifiant le Code du travail à l'égard de certains salariés d'exploitations agricoles.

    Commentaires du Conseil du patronat dans le cadre des consultations du Comité permanent des finances de la Chambre des communes en vue du budget fédéral de 2015.
     
  • home-item-4.gif
    Le vendredi 19 septembre 2014, le Conseil du patronat du Québec organise un déjeuner-conférence sur les contrats publics en compagnie du ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor, M. Martin Coiteux. Introduction de René Villemure, éthicien.