Accueil   |   Contact   |   Plan du site   |   Imprimer   |   Envoyer cette page   |   Recherche  

Formation et besoins du marché du travail – Une plus grande adéquation est nécessaire pour donner au Québec les outils pour prospérer, estime le Conseil du patronat

Montréal, le mardi 14 juin 2011 – Le Conseil du patronat profite de la tenue aujourd’hui de la Rencontre des partenaires sur l’adéquation entre la formation et les besoins de main-d’oeuvre par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Line Beauchamp, et la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Mme Julie Boulet, pour réitérer l’importance pour le Québec de favoriser un meilleur arrimage entre la formation offerte par les établissements d’enseignement et les besoins du marché du travail afin de permettre aux entreprises d’accroître leur productivité et de créer ainsi davantage de richesse.

« Dans un contexte de vieillissement démographique, où la nécessité d’un arrimage accru entre l’offre de main-d’oeuvre qualifiée et la demande des entreprises se fera de plus en plus sentir, il est impératif de s’attaquer collectivement au défi de l’adéquation entre la formation et l’emploi, l’accès à une main-d’oeuvre disponible et de qualité étant la condition première d’une plus grande prospérité au Québec », selon le président du Conseil du patronat du Québec, M. Yves-Thomas Dorval.

Après avoir mené des consultations auprès des employeurs du Québec sur cet enjeu prioritaire au cours des derniers mois, le Conseil du patronat a identifié une série de propositions concrètes et pragmatiques afin de pallier cette problématique. Elles abordent chacun des volets traités dans le cadre de la tournée de consultation régionale menée par le gouvernement au cours des dernières semaines et visent à favoriser davantage de flexibilité et de souplesse, notamment en matière de formation continue et de reconnaissance des acquis et des compétences, pour permettre une meilleure adéquation entre la formation et les besoins des employeurs.

« Un arrimage plus étroit ne sera possible que si l’ensemble des acteurs de la société se mobilisent afin de transformer en profondeur la culture qui a cours au Québec non seulement à l’endroit de l’éducation et de la formation, mais également à l’égard de la productivité et de la création de richesse. C’est cette voie qui permettra au Québec de ne plus être à la remorque des autres sociétés en matière de formation, mais plutôt de se positionner comme un chef de file sur le plan mondial dans ce domaine », de conclure M. Dorval.

Les recommandations intégrales du Conseil du patronat sont disponibles sur notre site Web.

* * *

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

-30-

Renseignements et entrevues :
Patrick Lemieux
Conseiller - Communications
Cell. : 438 886 9804
  • home-item-1.gif
    Édition de mars 2014. Le mot du président - Élections Québec 2014 - Des engagements concrets pour répondre à des enjeux critiques • Budget du Québec 2014-2015 - Des orientations pertinentes et des objectifs ambitieux, mais des défis immenses dans un contexte de déficits pendant encore deux ans • Gaz de schiste - Pour un cadre réglementaire cohérent et propice à une exploitation responsable et durable du potentiel énergétique du Québec • Colloque sur les meilleures pratiques de francisation dans les entreprises...  
  • home-item-2.gif
    Le Conseil du patronat est attristé par le décès de Jim Flaherty et salue sa contribution à la prospérité des Québécois et des Canadiens. Jim Flaherty était un homme d’une grande valeur. Il a su démontrer sa grande foi en l’économie canadienne et envers les Canadiens. Ses budgets responsables ont réussi à nous faire passer à travers la crise de façon moins éprouvante que dans d’autres pays du G7, tout en maintenant une fiscalité globale plus compétitive pour les entreprises et pour les citoyens.  
  • home-item-3.gif
    La Plateforme 2014-2017 propose des pistes de solution à quatre enjeux prioritaires pour les employeurs: une main-d'oeuvre qualifiée, abondante et à coût concurrentiel; une réglementation intelligente; des finances publiques saines; une économie durable.  
  • home-item-4.gif
    Contrats publics et entreprises: où allons-nous? Les questions d'éthique et de gouvernance des organismes publics entraînent et entraîneront plusieurs changements dans la gestion des contrats publics. Dans ce contexte, le Conseil du patronat organise, le mercredi 14 mai, un colloque afin de réfléchir aux solutions à proposer pour répondre à ces enjeux, tant à l'égard de la classe politique que de l'administration publique et des entreprises.